L’artiste Abdellah Amrani tire sa révérence

15 Mai 2019 à 11:30 Culture
L’artiste Abdellah Amrani tire sa révérence

Le cinéma marocain a perdu l’un de ses visages les plus marquants, l’artiste marocain Moulay Abdellah Amrani est décédé à l’âge de 78 ans, laissant derrière lui un palmarès riche en œuvres théâtrales, télévisuelles et cinématographiques tant apprécié par le public marocain.

Sa dépouille mortelle sera transportée ce mercredi à la mosquée Al-Ghofrane, dans la province de Marrakech-Menara pour la prière funéraire après la prière de Dohr et sera enterré dans le nouveau cimetière du complexe résidentiel Al-Askar à Marrakech.

L’acteur est apparu dans plusieurs films et séries locales à caractère politique ou historique. Abdellah a rejoint l’école de recherche théâtrale en 1959 – il n’avait pas plus de 18 ans -, puis a étudié pendant trois ans, où il a appris à se tenir sur scène tout en apprenant les différents modes d’expression et de communication avec le public.

Après avoir obtenu son diplôme, il a rejoint la Compagnie nationale du théâtre, créée en 1952 et regroupant des artistes d’élite.

Le défunt a perfectionné ses compétences théâtrales, ce qui lui a permis de participer à de nombreuses œuvres télévisuelles, théâtrales et cinématographiques notamment «Des femmes … et des femmes», le film «Arrisala» et «La symphonie marocaine», en 2005.

Feu Abdellah Amrani est connu pour ses rôles dans de nombreux films et sitcoms à succès, dont « Les amis d’hier » (1997), « Taif Nizar » (2002), et « L’orange amère » (2006).

Abdessamad Amarir- journaliste stagiaire

La région de Marrakech-Safi célèbre la Journée nationale du théâtre