Conseil supérieur de l’éducation: La 16e session arrive à point nommé

14 Mai 2019 à 12:33 Société
Conseil supérieur de l’éducation: La 16e session arrive à point nommé

Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) tiendra sa 16e session ces mercredi et jeudi 15 et 16 mai. On trouve notamment à l’ordre du jour les résultats d’une recherche empirique effectuée par l’institution sur la relation entre la famille et le monde de l’éducation.
Un aperçu sur le suivi des indicateurs de la vision stratégique de l’éducation et de la formation pour la période 2015-2018, devra également être exposé. 

Il est prévu que la 16e session du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la formation scientifique (CSEFRS) se penche sur un certain nombre de questions touchant l’enseignement primaire et secondaire, mais aussi les familles des élèves.

A l’heure où le débat national précédant l’adoption de la loi-cadre sur la réforme du système éducatif ne semble pas conduire au consensus voulu, l’avis du Conseil  peut faire office de catalyseur dans le cadre du processus d’adoption du texte de loi.

Dans un communiqué dont Hespress FR détient une copie, l’institution présidée par Omar Azziman a dévoilé l’ordre du jour de cette 16e session.
Parmi les projets qui seront discutés au cours des deux jours de travaux, on trouve notamment un rapport devant être adopté par le Conseil sur les associations de parents d’élèves, que le Conseil définit en tant que partenaire clé dans la réalisation de l’Ecole d’Equité, Qualité.

Les travaux de la session comprendront aussi des délibérations sur un projet dédié à l’éducation des personnes handicapées intitulé « Vers une éducation intégrée, juste et efficace », ainsi qu’un autre projet de rapport sur l’enseignement supérieur à l’horizon 2030.

Cette session fournira également les résultats d’une recherche effectuée sur le terrain, explorant les relations en familles et éducation, ainsi que l’exposition des indicateurs de la vision stratégique de l’éducation et de la formation pour la période 2015-2018.

Aujjar: Le projet de loi 17-77 tend à défendre les droits du médecin légiste