PUBG: Tencent lance une version « soft » de son jeu pour séduire le gouvernement chinois

10 Mai 2019 à 15:21 High-tech
PUBG: Tencent lance une version « soft » de son jeu pour séduire le gouvernement chinois

Le ban concernant le blocage de Player Unknown’ s BattleGrounds (PUBG) en Chine vient d’être « levé ». Suite à de nombreux compromis, la simulation de battle royale mondiale vient d’être autorisée par le gouvernement chinois. Toutefois, des changements sont au programme.

PUBG ne sera plus connu en tant que tel, mais sera dorénavant « Game For Peace ». Autre changement, toutes les scènes de violences, notamment les traces de sang, qui se voit remplacé par une sorte de lumière blanche à l’impact, en plus d’être présenté en tant qu’« hommage aux militaires chinois ». Cela dit, le gameplay reste le même, ce qui ne risque pas de vraiment déranger les joueurs.

Tencent s’est ainsi attiré les faveurs du système d’approbation chinois, dont la censure « légendaire » juge les détails les plus minimes des jeux vidéo. Cela s’explique par la stratégie du pays à vouloir faire face aux différentes formes d’addiction, mais aussi pour promouvoir un bon style de vie auprès de la jeunesse du pays.

Blue Moon: Jeff Bezos décidé à se lancer dans la conquête de l'espace