Crédit du Maroc entame l’année 2019 dans le vert

29 Avr 2019 à 12:21 Economie
Crédit du Maroc entame l’année 2019 dans le vert

Le Groupe bancaire, Crédit du Maroc, a ouvert le premier trimestre de l’année 2019 (T1 2019) sur de bonnes performances. Le produit net bancaire (PNB) s’est établi à 600,4 millions de dirhams, affichant une progression de 2,4 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Le résultat net part de groupe (RNPG) de la banque s’est placé à 125 millions de dirhams au T1 2019, marquant une progression de 8,6 % par rapport au T1 2018. Ce résultat inclut un coût du risque de 77,5 millions de dirhams, affichant un recul de 26,7 % pour ladite période.

Le résultat d’exploitation de la banque s’est établi à 303 millions de dirhams, en progression de 4,6 % au T1 2019. Cette évolution s’explique selon le management par une stabilité des charges d’exploitation, qui ont progressé de 0,2 %.

Il est à noter que la marge d’intérêt du Groupe s’est haussée de 2,4 %, s’établissant à 450,1 millions de dirhams, alors que la marge sur commissions a enregistré une progression de 6,8 % pour totaliser 122,6 millions de dirhams pour ladite période.

Progression des crédits au T1 2019

Une progression générale a été notée au niveau des crédits du Groupe. Les crédits à la clientèle ont progressé de 9 %, soit 40,58 milliards de dirhams à hauteur de mars 2019. Les crédits à la consommation ont affiché une hausse de 14 %, alors que ceux de l’habitat ont progressé de 5,7 %.

Pour ce qui est de son activité avec les entreprises, Crédit du Maroc a fourni 16,5 % de financements à court terme, 9,7 % en leasing et 485 % pour les activités offshore.

Cela dit, les ressources totales du Groupe ont progressé de 6,3 %, s’établissant à 51,8 milliards de dirhams. Les ressources à vue ont augmenté de 5,1 %, soit 26,9 milliards de dirhams. Cette évolution s’explique par la progression du portefeuille des clients du Groupe.

L’épargne (hors bilan) s’est placée à 10,4 milliards de dirhams, marquant une progression de 21,2 % au T1 2019. Dans les détails, l’activité vie y représente une part de 31,7 %, alors que les Organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) y détiennent une part de 15,5 %.

Ramadan 2019 : L'offre d’œufs devrait largement couvrir la demande