Badr Hari lourdement sanctionné pour dopage

22 Avr 2019 à 12:16 Sport
Badr Hari lourdement sanctionné pour dopage

Gros coup dur pour Badr Hari. Le kick-boxeur marocain a écopé de 19 mois de suspension et devra se tenir loin du ring pendant toute cette durée, rapporte l’organisation mondiale de kick-boxing Glory dans un communiqué publié sur son site officiel.

Cette suspension intervient suite à des tests sur des échantillons fournis au GLORY 51 Rotterdam dans lesquels des traces de substances interdites auraient été retrouvées dans l’urine de l’athlète néerlando-marocain après sa victoire contre Hesdy Gerges à Rotterdam.

« Nous avons constaté une violation des règles du Doping Autoriteit Netherlands [DAN] concernant les substances interdites pour les athlètes de compétition », peut-on lire sur le communiqué, qui ajoute que Hari a  également reçu « un blâme officiel de la DAN, mais a nié toute violation et a indiqué publiquement qu’il contestait cette décision ».

En effet, ce dernier s’était déjà exprimé sur cette affaire en niant toute accusation de dopage portée à son égard. Sa suspension débute à partir de la date à laquelle le test positif a été notifié, à savoir le 7 mai 2018. Hari retrouvera par conséquent le chemin du ring en fin d’année.

L’athlète âgé de 34 ans qui comptabilise 119 combats pour 106 victoires et 13 défaites en pro, dont 3 par disqualification, devra donc patienter un bon bout de temps pour prendre sa revanche tant attendue contre Rico Verhoeven.

Accusations de tricheries : La fédération camerounaise répond sèchement à Fouzi Lakjâa