CAN U17 : La FRMF appelle la CAF à s’assurer de l’âge d’un joueur camerounais

19 Avr 2019 à 16:10 Sport
CAN U17 : La FRMF appelle la CAF à s’assurer de l’âge d’un joueur camerounais

Le président de la fédération royale de football, Fouzi Lakjaa a fait part de ses soupçons concernant l’âge réel d’un joueur camerounais,  une situation qui pourrait bouleverser le sort du groupe, après la défaite des lionceaux face à leurs homologues camerounais qualifiés en second tour de la CAN et pour la coupe du monde au Pérou.

«Mes amis proches du Cameroun m’ont confirmé que le joueur numéro 7 qui évoluait avec les U17 hier avait plus de 20 ans. Je ne me tairai pas sur cette affaire et je n’oublie pas l’affaire Zola», a dit le président de la FRMF, après la défaite contre les lionceaux indomptables.

Selon le président de la FRMF, la fédération camerounaise risque gros, en ce sens que «le règlement de la CAF  stipule de retirer les points du match au Cameroun, et la suspension du secrétaire général de l’équipe camerounaise».

Par ailleurs, l’affaire de l’âge réel des joueurs dans les catégories inférieures refait surface, malgré les efforts de la confédération continentale qui a effectué des tests sur l’âge pour l’ensemble des participants.

Par conséquent, la CAF a retiré trois Camerounais et un Guinéen de la CAN U17 avant le début de la compétition, mais cela semble insuffisant.

La  CAF a décidé de lancer une enquête sur ce sujet, afin d’éviter un scandale, comme celui du Nigeria quintuple vainqueur de la coupe du monde U17, qui n’a pas réussi à se qualifier à la suite d’un contrôle de l’âge de ses joueurs, le privant finalement de 26 membres de son équipe.

Amine Harit intéresserait un club de Liga