Hirak: Transfert d’une partie des activistes détenus à Oukacha vers des prisons du nord du Maroc

11 Avr 2019 à 11:16 Regions
Hirak: Transfert d’une partie des activistes détenus à Oukacha vers des prisons du nord du Maroc

Ce jeudi 11 avril, la Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR) a décidé de transférer une partie des 42 activistes du Hirak du Rif détenus à la prison d’Oukacha à Casablanca, vers d’autres prisons du nord du royaume. Toutefois, aucune précision quant au nombre ou à l’identité des détenus concernés n’a été révélée.

« Au lendemain de la prononciation des jugements en appel à l’encontre des détenus arrêtés à la suite des événements d’Al Hoceima, et dans le but de rapprocher ces détenus de leurs familles et de maintenir leurs liens familiaux et sociaux, la Direction générale a décidé les transférer dans d’autres d’établissements pénitentiaires situés dans le nord du royaume », annonce un communiqué de la DGAPR dont Hespress FR détient une copie.

« Dans cette répartition, nous avons adopté des normes réglementaires pour la durée de la peine infligée à chacune d’entre elles et pour la classification des établissements pénitentiaires en termes de durée de la peine, et en tenant compte de certains cas particuliers liés au caractère familial et social », ajoute le document.

La DGAPR n’a pas mentionné le nombre de détenus déportés de la prison d’Oukasha, ni leur identité, ni les prisons dans lesquelles ils vont devoir continuer à purger leurs peines.

La femme marocaine et africaine à l'honneur au Global Women's Summit