Journée internationale du chat : Ces minous qui ont inspiré la littérature

08 Août 2018 à 21:00 Culture
Journée internationale du chat : Ces minous qui ont inspiré la littérature

Le chat est l’animal de compagnie le plus célèbre, certains le trouvent adorable, il les aide à combler un vide émotionnel et à mettre de l’ambiance dans leur quotidien, d’autres en éprouvent de la répugnance et ne le tolèrent pas.

Cet animal ne passe pas inaperçu, il a épargné à plusieurs écrivains le symptôme de la feuille blanche. À l’occasion de sa journée internationale, un brassage de livres les plus célèbres d’auteurs que le félin fascine, s’impose.

Zola « Le paradis des chats »

Une nouvelle qui a comme personnage principal un chat qui abandonne sa vie aisée pour aller vivre dans la rue. « Le paradis des chats » a servi de source d’inspiration à  Disney pour faire naitre le personnage d’O’ Malley du dessin animée les Aristochats.

Théophile Gautier « Ménagerie intime »

Gautier est depuis toujours l’ami des chats. Dans la ménagerie intime le poète français s’immisce dans le quotidien des félins, et raconte leur malchance journalière avec un brin d’humour. Théophile Gautier n’a cessé de faire de cet animal son centre d’intérêt, il est toujours présent dans ses écrits.

Charles Perrault « le chat botté »

L’écrivain met en relief le côté lucide de l’animal. Le chat botté aide son maître à s’enrichir, à épouser la princesse et à hériter des terres du roi. Grâce à son succès, le chat botté a été adapté à plusieurs reprises au cinéma.

Sidonie Gabrielle Colette « Les dialogues de bêtes et La Chatte de Colette »

Par amour de cet animal et par grosse admiration pour les félins, Sidonie Gabrielle Colette a exprimé le lien entre elle et les chats parle biais de la littérature. Sidonie s’identifie à travers les chats et avec eux et exprime cela dans tous ses écrits.

Boris Vian « blues pour un chat noir »

Le chat de ces cinq nouvelles est noir, il adopte l’attitude d’un grand seigneur  qui se vante de son statut d’ancien combattant. Les cinq nouvelles ont été composées après la Seconde guerre mondiale, avec un esprit artistique et libertin.

Et comme dit le dicton: « Ce qui est merveilleux avec un chat c’est qu’il n’y a rien à faire quand il vient à vous, qu’à le regarder »… Ou éventuellement s’en inspirer !

CinéAtlas: Programme dévoilé et dates à retenir