True wireless, quelle utilité pour les écouteurs sans fils ?

18 Fév 2019 à 10:00 High-tech
True wireless, quelle utilité pour les écouteurs sans fils ?

Les progrès technologiques ne finissent pas de faire parler d’eux. De plus en plus de constructeurs proposent des écouteurs «true wireless» (littéralement sans fils réel), promettant une qualité sonore hors pair, une expérience utilisateur unique, ainsi qu’une mobilité poussée au maximum. Hespress FR a fait le test de plusieurs de ces gadgets, nos impressions sur le sujet.

Tout d’abord, il est difficile de parler des écouteurs true wireless sans évoquer l’un des modèles phares de cette technologie, notamment les AirPods d’Apple. Sortis en décembre 2016, ces écouteurs se voulaient comme une révolution pour l’industrie, quoique le design était et toujours minimaliste.

En effet, il s’agit de deux écouteurs, dont l’apparence est à un détail prêt, différents des écouteurs normaux de l’iPhone.

En effet, ils n’ont pas de fils, mais peuvent toutefois être branchés par un câble dédié, qu’il faudra acheter bien sûr. Ledit câble ne sert à rien, si ce n’est à ne pas perdre ces écouteurs dont le prix est à 2400 dirhams. Une nouvelle version, plus « améliorée » des AirPods est d’ailleurs attendue lors du MWC 2019.

Cela dit, ces écouteurs ne sont pas les premiers du genre à être lancés sur le marché, puisque Samsung avait lancé ses Gear IconX en juillet de la même année. Depuis, le marché des écouteurs sans fils a connu un « boom », notamment lors du CES 2017 à Las Vegas, avec la présentation de plusieurs modèles, même de marques qui n’ont rien à voir avec l’industrie high-tech.

Quel intérêt pour le true wireless ?

Généralement parlant, les écouteurs Bluetooth proposaient jusqu’à présent une certaine mobilité, mais gardaient toujours un câble reliant les deux paires. Dorénavant, il semble que la mode est aux «earbuds», écouteurs qui viennent de plonger directement dans l’oreille, afin d’offrir une qualité de son «poussée», puisque le son est « injecté » directement dans le canal auditif.

Cela dit, selon nos tests sur plusieurs modèles, le seul vrai avantage que l’on a pu constater est le manque de câbles. Par ailleurs, nous avons sondé un échantillon de personnes utilisant des écouteurs sans fils, en se basant sur 5 critères. Ainsi, nous avons pu révéler que le critère de la qualité du son passe en premier, suivi de l’autonomie, le design le prix, et enfin la marque.

Les utilisateurs sondés nous ont indiqué qu’ils étaient prêts à dépenser entre 500 et 2000 dirhams, ce qui est assez correct vu les prix appliqués sur le marché. Cela dit, la qualité du son est presque la même, de plus des fonctions proposées.

L’une des différences que l’on a pu constater, durant nos tests, se fait surtout au niveau de l’autonomie. En effet, certains modèles disposent d’un boitier, qui fait office de powerbank, dont la capacité diffère d’un modèle à un autre. Le temps d’utilisation générale varie entre 2 heures et demie, jusqu’à 5 heures, selon l’usage.

Les utilisateurs sondés étaient tous d’accord sur le point de la mobilité, du fait que les écouteurs sans fils offrent plus de liberté que ceux avec câble, surtout lors des séances de sport, et sont moins encombrants que des casques Bluetooth, constat que l’on partage aussi à travers nos tests. Cela dit, la qualité du son sur casque est plus intéressante.

Un effet de mode passager ?

Les écouteurs sans fils sont bien intéressants dans un sens, mais ne remplaceront jamais vraiment ceux avec câbles. En effet, l’autonomie joue en défaveur des premiers, puisque passé un certain temps, ils ne servent plus à grand-chose, contrairement aux écouteurs filaires. De plus, s’il arrive d’en perdre une paire, il faudra réinvestir de l’argent dans une nouvelle paire, chose qui peut s’avérer assez coûteuse, surtout que le modèle le moins cher que l’on a pu trouver sur le marché est à 400 dirhams.

Par ailleurs, l’un des autres problèmes que l’on a pu constater est qu’il arrive qu’il y’ait une perte de signal entre les deux écouteurs, surtout qu’il faut les appairer entre eux pour certains modèles. De plus, pas tous ceux qu’on a testés ne proposent de passer des appels en double. En effet, pour certains modèles, seule la paire de gauche permet de passer des appels, alors que la paire de droite passe en sourdine.

De plus, il est peu pratique de devoir à chaque fois appuyer sur les écouteurs, dans son oreille, afin de changer de piste, ou d’effectuer des appels. Il faut donc, presque, toujours passer par son smartphone pour une utilisation optimale.

Conclusion

Comme nous avons pu le dire un peu plus haut, le true wireless pour les écouteurs est certes intéressant dans un sens, mais il y’a encore du chemin à faire, notamment au niveau de l’ergonomie et de l’autonomie. Cela relève plus de l’innovation, voire un effet de mode, qu’autre chose. Cette niche dispose d’un potentiel intéressant à développer dans les années à venir, du fait qu’il se pourrait bien que l’on se passe carrément de câbles dans le futur.

Aujourd’hui, l’expérience utilisateur connait une réelle révolution technologique, notamment avec l’intégration de l’intelligence artificielle, ainsi que la réalité virtuelle et augmentée sur certains terminaux.

Il est fort probable que des écouteurs sans fils capables de traduire instantanément une langue vers une autre, soit mis sur le marché, ce qui pourrait être une vraie innovation technologique… sauf s’il l’on cherche à dépenser son argent afin d’acquérir le dernier joujou nec plus ultra, et attirer l’attention des autres.

Samsung : Une version limitée du S10+ à plus de 1500 euros