Centreafrique: L’accord de paix entre gouvernement et groupes armés paraphé

05 Fév 2019 à 14:42 Monde
Centreafrique: L’accord de paix entre gouvernement et groupes armés paraphé

L’accord de paix entre le gouvernement de Centrafrique et les groupes armés a été finalement paraphé, mardi 5 février, à Khartoum au Soudan après son report à cause des agendas de certains présidents africains qui devaient être présents sur place. 

Après des années de guerre qui font chaque jour des dizaines de morts parmi les civils et de multiples accords tombés à l’eau les uns après les autres entre le gouvernement de Centreafrique et les groupes armés -qui contrôlent à plus de 80% le territoire-, ce huitième accord de paix rassemble tous les espoirs pour la fin de la guerre.

Une guerre sanglante politique, communautaire et religieuse, qui a connu un pic en 2016 malgré l’important dispositif de la mission de l’ONU. La Minusca a déployé au moins 12.500 militaires pour palier à l’insécurité.

Le texte de l’accord de paix, fruit d’une négociation de dix jours entre les différentes parties prenantes au conflit à l’initiative de l’Union Africaine et des Nations Unies, a été accepté et paraphé samedi.

Mais, la signature officielle marquant l’entérinement de ce texte n’a été faite que mardi après avoir été reportée et ce, lors d’une cérémonie en présence du président soudanais Omar El Béchir et le président centreafricain Faustin Archange Touadéra ainsi que les représentants des 14 groupes armés.

France: Gilets jaunes et Syndicats manifestent ensemble