Benkirane: Des « doutes » persistent autour de la mort de Baha

02 Fév 2019 à 15:10 Partis
Benkirane: Des « doutes » persistent autour de la mort de Baha

Abdelilah Benkirane remet l’affaire du décès de feu Abdellah Baha sur la table. En dépit du fait que le procureur du Roi près la cour d’appel de Casablanca, ait définitivement clos le dossier et affirmé, dans un communiqué, que la mort de l’ancien dirigeant du PJD est intervenue suite à un accident de train, le premier responsable gouvernemental de l’époque (ndlr, Abdelilah Benkirane), remet cette question d’actualité en émettant des doutes sur les causes du décès.

Dans ses tentatives de défendre la « légitimité » de la très confortable pension de retraite qu’il perçoit depuis que fin a été mise à ses fonctions à la tête de l’exécutif, et partant sa vie politique après avoir été écarté par ses « frères » d’hier, Benkirane a tenu, ce samedi, une « conférence de presse » à domicile, lors de laquelle il a reparlé de l’accident de train de Oued Cherrat, qui a coûté la vie à Abdellah Baha, en soulignant que « des doutes persistent » autour de cette mort.

Sans pour autant dévoiler la nature de ces doutes, il a assuré qu’ils sont là et qu’il voulait partir après « cette affaire ».
Pour ce qui et de sa pension de retraite, objet de toutes les critiques, Benkirane a fait savoir qu’il ne percevait « ni 13 ni 9 millions comme le veut la rumeur, mais le même montant, sans dire lequel, que celui que percevait l’ancien premier ministre USFPiste, Abderrahmane Youssoufi ».

Il a tenu à préciser à ce propos qu’il n’a pas « honte » de toucher cette pension qui lui a été octroyée par le Roi, « qui ne m’a pas obligé à entreprendre certaines choses impossibles ».

Benkirane a, par ailleurs, reconnu qu’il a effectivement bénéficié des indemnités octroyées par la présidence du gouvernement, contrairement à son prédécesseur, Youssoufi, qui versait ses indemnités au profit du fonds de solidarité avec le monde rural.

Conseil national du RNI: une déclaration finale sans faire de vagues