La région Casablanca-Settat lance quatre nouveaux prix littéraires

31 Juil 2018 à 11:48 Société
La région Casablanca-Settat lance quatre nouveaux prix littéraires

La scène littéraire nationale s’enrichit. Quatre prix littéraires sont lancés par la région Casablanca-Settat en partenariat avec l’Union professionnelle des éditeurs du Maroc (UPEM).

Ces quatre prix porteront sur les trois langues du pays : Un pour la langue arabe qui sera baptisé du nom de Mohammed Zefzaf, un pour la langue Amazighe du nom de Mohammed Zerktouni, et un troisième pour la langue française du nom de Driss Chraïbi, le modernisateur de la littérature marocaine, alors que quant au prix de la traduction c’est le nom du célèbre dramaturge Tayeb Saddiki qui sera mis à l’honneur.

Un concours est ouvert à tous les écrivains marocains, sans exception, ayant publié des ouvrages du 1er janvier au 30 novembre 2018.

Ces quatre prix serviront de récompense pour une œuvre essayiste, sociologique, sociétale, sociopolitique, anthropologique ou encore romanesque.

Pour ce qui est de la procédure de participation, les candidats sont amenés à faire envoyer sept exemplaires pour chaque titre en compétition, par l’éditeur, accompagnés d’une lettre de candidature adressée au siège de la région Casablanca-Settat, et ce, avant le 30 novembre de l’année en cours, selon L’UPEM.

Nous y apprenons qu’un premier prix de 50.000 DH sera décerné au premier candidat de chaque catégorie.

Les résultats seront communiqués pour les quatre prix, suite à un vote à bulletins secrets et à la majorité absolue. D’après l’Union, l’identité des membres du jury ne sera dévoilée qu’après avoir annoncé les gagnants.

La remise des prix se fera dans le cadre du Salon international de l’Edition et du Livre de Casablanca (SIEL) prévu en février prochain.

Cette initiative a pour but de donner un coup de pouce au champ littéraire national des trois langues.

Pour rappel, il s’agit d’une initiative qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie culturelle de la région de Casablanca-Settat, en droite ligne d’une logique de généralisation de lecture et d’accès à la littérature. L’initiative a débuté par la création de nombre de bibliothèques et de rencontres littéraires concernant tous les genres dans la région.

La France séduit toujours autant!