Le prédicateur Omar Abdelkafi bientôt au Maroc, une pétition hostile lancée

23 Nov 2018 à 12:00 Société
Le prédicateur Omar Abdelkafi bientôt au Maroc, une pétition hostile lancée

Le prédicateur égyptien, Omar Abdelkafi, n’est visiblement pas le bienvenu à Rabat. Sa visite au théâtre Mohammed V est prévue pour ces 24 et 25 novembre, une visite qui ne semble pas du goût de nombre d’intellectuels marocains qui ont signé une pétition où ils mettent en exergue la misogynie et l’extrémisme du prédicateur.  

Les premiers signataires de cette pétition sont des noms connus des Marocains, tel Ahmed Assid (écrivain), Fouad Abdelmoumni (défenseur des droits humains), Bichr Bennani (éditeur), Abdou Berrada (journaliste), Omar Brouksy (universitaire, journaliste), Aicha Elbasri (auteure, ancienne porte-parole de l’ONU au Darfour), Abderrahim Jamaï (avocat, ancien bâtonnier), Suleiman al Houari (poète), Driss Ksikes (écrivain), entre autres.

« Une conférence qui attiserait la haine »

Ils sont on ne peut plus intolérants à l’arrivée du prédicateur en question au Maroc. Ils prétendent dans le texte de leur pétition que Abdelkafi incite à la misogynie, à la haine des autres religions et fait l’apologie de l’extrémisme.

« L’invitation de ce prédicateur extrémiste ne saurait se justifier en aucun cas. Avons-nous besoin d’inviter dans notre pays ce chantre de l’intolérance au moment où le Maroc s’apprête à recevoir des chefs d’Etat du monde entier et à quelques mois de la visite officielle du pape François ? », interroge le texte.

Et d’ajouter que cette invitation est une claire atteinte aux citoyens marocains non musulmans. Ils veulent rappeler par cela les positions du prédicateur égyptien vis-à-vis des chrétiens. Selon eux, Abdelkafi prétend que les chrétiens haïssent les musulmans et il les traite de mangeurs du cochon.

Ce vendredi 23 novembre, la pétition est arrivée à 510 signataires qui ne souhaitent pas que Omar Abdelkafi prenne la parole au Maroc.

Comme le prédicateur a des opposants, il a aussi des admirateurs qui n’ont pas tardé à montrer leur mécontentement à l’égard de cette pétition qu’ils jugent insensée. « Ce monsieur ne prêche jamais la haine, il prêche l’amour comme nul autre pareil », déclare un internaute visiblement insatisfait du rejet auquel fait face le prédicateur au Maroc.

La pétition demande l’annulation de la venue du prédicateur, suivi par plus de 370.000 fidèles sur Facebook.

Un responsable de l’association islamiste Al Joud, à l’origine de l’invitation, a cependant assuré indiqué que l’invitation était maintenue.

Hirak de Jerada: les activistes font un bilan d'étape