12e FITU de Tanger: La troupe théâtrale universitaire de Fès s’adjuge le grand prix

hespress avec 28 Oct 2018 à 06:00 Culture
12e FITU de Tanger: La troupe théâtrale universitaire de Fès s’adjuge le grand prix

La troupe théâtrale universitaire de la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Fès a remporté, dans la soirée du samedi 27 octobre, le grand prix de la 12è édition du Festival international du théâtre universitaire de Tanger (FITUT).

La troupe a été récompensée pour sa pièce de théâtre « Terra incognita », un univers où les Homo sapiens sont piégés dans une situation infinie, des épisodes anthologiques explorant un monde post-apocalyptique tordu où les grandes impulsions et les instincts les plus sombres de l’humanité se heurtent. Les épisodes sont autonomes, généralement placés dans un présent alternatif ou dans un futur proche, souvent avec un ton sombre et satirique. Le prix de la mise en scène a été remis à la troupe Al Chafaq d’Oman pour sa pièce « Le millénaire », alors que la troupe égyptienne d’Ain Shams University s’est vu décerner les prix de la scénographie et de la synergie de groupe pour sa pièce « Les misérables ».

Les prix de la meilleure improvisation, de la recherche musicale et du meilleur costume ont, quant à eux, été remis à la troupe Kiproko de l’École nationale de commerce et de gestion (ENCG) d’Agadir pour sa pièce « Nejma », alors que le prix du meilleur texte a été attribué à Hamid Morchid pour son texte dans « Kaa Al-Khabia » de la troupe Professionnel de la recherche musicale et théâtrale de l’Université Aïn Chock de Casablanca.

Pour le prix de la Commission régionale des droits de l’Homme, il est revenu à la troupe Décanat des affaires estudiantines de l’Université Najah (Palestine), alors que les prix de l’espoir et du FITUT Buzz ont été remis, respectivement, à Siham Lahlou pour son rôle dans la pièce « Terra Incognita » et à la troupe Etm-Funtasia de l’ENCG de Casablanca pour sa pièce « Chems Lil ».

Le prix de la meilleur interprétation féminine a été décerné à Garcia pour son rôle dans « Mac Beth » de la troupe Theatro delle Ombre (Italie), tandis que Hassan Khaled et Walid lamghizia ont décroché, ex-æquo, le prix de la meilleure interprétation masculine pour leurs rôles, respectivement, dans « Les misérables » et « Le millénaire ».

D’autre part, des mentions spéciales ont été attribuées à Houda Khairi, Ghinwa Arafat, Abelaziz Benmanie et Daniel Scatina pour leurs rôles dans, respectivement, « Kaa Al-Khabia », « Adkhat Ahlam » de la troupe Décanat des affaires estudiantines, « Parapluie » de la troupe Taid d’Arabie Saoudite et « Mac Beth ». S’agissant du jury de cette édition, il comprend l’acteur Hicham Bahloul, le président de l’Association marocaine des professionnels des arts dramatiques, Mohcine Zeroual, le metteur en scène et professeur Amine Nasseur et la comédienne Hind Saadi.

La cérémonie de clôture a été marquée par un hommage rendu à Souad Saber, l’une des pionnières du cinéma au Maroc. Native de Casablanca en 1950, l’artiste découvre sa passion à l’âge de 7 ans et depuis ne cesse de la poursuivre malgré les difficultés du domaine pour une femme à cette époque. Après son mariage, elle débute sa carrière à 18 ans pour prendre un élan incroyable qui fait d’elle aujourd’hui l’icône féminine du cinéma marocain sachant allier vie de famille et vie professionnelle avec succès.

Femme de théâtre et de cinéma reconnue par le spectateur marocain via ses divers rôles dans les films « Les jeux du destin », « Fatouma » ou encore « Rhimou », des rôles à caractère qui viennent couronner le dévouement de cette actrice marocaine et son apport pour la scène artistique marocain durant plus de 40 ans d’engagement artistique.

Johnny Depp écarté du prochain “Pirates des Caraïbes”