Des ordres pour tuer Jamal Khashoggi! Mensonges affirme le ministre saoudien de l’intérieur

13 Oct 2018 à 11:39 Monde
Des ordres pour tuer Jamal Khashoggi! Mensonges affirme le ministre saoudien de l’intérieur

L’Arabie Saoudite s’est, de nouveau, exprimée sur tout ce qui se dit et se raconte sur la disparition, pour le moins suspecte, du journaliste Jamal Khashoggi, qualifié d' »ennemi du régime » de Ryad.  Le ministre saoudien de l’Intérieur, le prince Abdelaziz Ben Saoud Ben Nayef, a ainsi affirmé, samedi 13 octobre, que ce qui a été rapporté au sujet d’ordres de tuer le journaliste Jamal Khashoggi à Istanbul, n’est que « mensonge et d’allégation infondée ». 

Le ministre saoudien, dont les propos ont été rapportés par l’agence de presse officielle SPA, a fait savoir que « ce qui a été relayé à propos d’ordres de tuer Khashoggi est un mensonge et une allégation infondée contre le gouvernement du Royaume, qui demeure attaché à ses constantes et traditions, ainsi qu’au respect des règles et conventions internationales ».

Il a, à cet égard, a mis l’accent le rôle important des médias dans la transmission des faits, sans pour autant impacter l’enquête et les procédures judiciaires en cours.

Pour sa part, la présidence turque avait annoncé vendredi 12 octobre, avoir approuvé, sur proposition de la partie saoudienne, la création d’un groupe de travail conjoint chargé d’élucider les circonstances entourant l’affaire Khashoggi.

Cependant, le sort de Khashoggi, qui fait l’objet d’une enquête du procureur turc, reste jusqu’à l’heure actuelle inconnu.

Les autorités saoudiennes avaient démenti auparavant les informations véhiculées par des médias internationaux selon lesquelles le journaliste saoudien aurait été tué à l’intérieur du consulat d’Arabie saoudite à Istanbul.

Selon un communiqué du consulat du Royaume, relayé dimanche dernier par la SPA, les allégations relatives au meurtre du journaliste Jamal Khashoggi sont dénuées de tout fondement.

D’après les médias, le journaliste saoudien avait été vu pour la dernière fois, mardi dernier, au moment où il entrait au siège du consulat de son pays à Istanbul, en Turquie, mais le consulat affirme que Khashoggi avait quitté le siège après l’achèvement des démarches administratives.

A contrario, les médias turcs avaient publié jeudi dernier des images et vidéos montrant Khashoggi  entrer au consulat, mais pas en sortir. Ils ont également montré des images d' »agents » saoudiens entrant dans le consulat dans le sillage du journaliste, affirmant que ce sont ceux-là mêmes qui se sont chargés de sa liquidation.

USA/Ouragan Michael: 11 morts et 900.000 foyers et entreprises sans électricité