Covid-19 : Moderna va livrer 500 millions de doses au profit du programme Covax

Covid-19 : Moderna va livrer 500 millions de doses au profit du programme Covax
FILE PHOTO: A detail view of a Moderna COVID-19 vaccine box at a vaccination site at the Esports Stadium Arlington & Expo Center in Arlington, Texas, U.S. February 12, 2021. REUTERS/Cooper Neill
lundi 3 mai 2021 - 18:35

Moderna fournira jusqu’à 500 millions de doses de vaccin contre le coronavirus à Covax, le programme soutenu par l’ONU qui fournit des vaccins aux personnes dans les pays à revenu faible et intermédiaire d’ici la fin de 2022.

L’annonce intervient quelques jours après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ait ajouté le vaccin à deux doses à la liste pour une utilisation d’urgence, marquant le cinquième vaccin à recevoir une telle autorisation.

« Je suis reconnaissant à nos partenaires Gavi et COVAX pour leur travail acharné et à toute l’équipe de Moderna pour leur collaboration pour parvenir à cet accord », a déclaré Stéphane Bancel, PDG de Moderna, dans un communiqué publié lundi sur le site Web de la société.

« Il s’agit d’une étape importante alors que nous travaillons pour garantir que les gens du monde entier ont accès à notre vaccin COVID-19. Nous reconnaissons que de nombreux pays ont des ressources limitées pour accéder aux vaccins coronavirus. Nous soutenons la mission de COVAX pour assurer une large, abordable et un accès équitable aux vaccins Covid-19 et nous restons déterminés à faire tout ce que nous pouvons pour mettre fin à cette pandémie en cours avec notre vaccin », a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Moderna avait annoncé des initiatives d’investissement pour étendre la capacité d’approvisionnement mondiale à 3 milliards de doses en 2022, et relevé ses prévisions d’approvisionnement de fabrication pour 2021 entre 800 millions et 1 milliard de doses.

Le premier lot de vaccins devrait être livré à la fin de l’année, mais la grande majorité, environ 466 millions, sera envoyée en 2022. Le programme COVAX reçoit également un coup de pouce de la Suède, qui a annoncé qu’elle ferait un don 1 millions de doses d’AstraZeneca.

« L’annonce par la Suède qu’elle partagera 1 million de doses de vaccins COVID-19 avec COVAX est un geste superbe qui doit être reproduit de toute urgence et à plusieurs reprises par les gouvernements du monde entier pour accélérer le déploiement équitable des vaccins dans le monde », a déclaré lundi le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué.

« Un tel soutien garantira que les habitants des pays vulnérables, en particulier en Afrique, pourront recevoir leurs deuxièmes doses grâce à l’initiative COVAX. Le soutien le plus généreux de la Suède arrive à un moment où le monde en a le plus besoin », a-t-il ajouté.

Coronavirus COVAX Moderna Vaccin

Ajoutez votre commentaire

Conditions de publication : Les commentaires ne doivent pas être à caractère diffamatoire ou dénigrant à l'égard de l'auteur, des personnes, des sacralités, des religions ou de Dieu. Ils ne doivent pas non plus comporter des insultes ou des propos incitant à la haine et à la discrimination.

Monde
Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé
samedi 8 mai 2021 - 15:05

Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé

Monde
Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans
samedi 8 mai 2021 - 03:36

Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans

Monde
Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser
vendredi 7 mai 2021 - 22:49

Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser

Monde
Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS
vendredi 7 mai 2021 - 17:04

Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS

Monde
Pêche Post-Brexit: Pour Paris, les décisions britanniques sont "nulles"
vendredi 7 mai 2021 - 12:43

Pêche Post-Brexit: Pour Paris, les décisions britanniques sont "nulles"