Revue de presse quotidienne de mardi 4 mai 2021

Revue de presse quotidienne de mardi 4 mai 2021
mardi 4 mai 2021 - 09:24

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce mardi 4 mai 2021

L’Opinion

• Ouarzazate/Artisanat : un complexe qui valorise le savoir-faire marocain. Le complexe de l’artisanat de Ouarzazate est une structure essentielle pour la valorisation du savoir-faire des artisans de cette province, le développement de leur production et le renforcement de leur organisation professionnelle. Regroupant plusieurs coopératives artisanales actives à Ouarzazate, ce complexe a été créé dans le but de contribuer au développement de ce secteur, en s’érigeant en vitrine pour la promotion des produits de l’artisanat qui font la fierté de cette province, notamment les bijoux et les tapis.

• Les éléments de la brigade anti-drogue relevant du service régional de la police judiciaire d’Al Hoceima ont interpellé, samedi soir, deux individus, dont un brigadier de police exerçant à la brigade de la surveillance du territoire à Al Hoceima, pour leur implication présumée dans une affaire de possession de cocaïne. Le premier prévenu, aux multiples antécédents judiciaires, a été appréhendé en flagrant de délit de possession de doses de cocaïne, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué. Les recherches et investigations ont également permis l’interpellation du fonctionnaire de police suspect, à bord d’un véhicule léger, en possession de 25 grammes de la même drogue, précise-t-on.

Le Matin

• Bourita s’entretient avec son homologue finlandais. Le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Etranger, Nasser Bourita, s’est entretenu, par visioconférence, avec le ministre des Affaires Étrangères de la République de Finlande, Pekka Haavisto. Lors de cet entretien, les deux ministres ont loué l’excellence des relations entre le Maroc et la Finlande et ont réitéré leur volonté commune de les dynamiser davantage, indique le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération Africaine et des MRE dans un communiqué. Tout en confirmant la visite, très prochainement, de Haavisto au Maroc, les deux responsables ont mis en exergue l’importance de renforcer le dialogue politique, ainsi que le partenariat économique bilatéral, en l’ouvrant sur de nouveaux axes novateurs de coopération, comme le développement des nouvelles chaines de valeurs et de l’économie verte.

• L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques (AMSSNuR) a présenté, lors d’un séminaire son expérience en matière de renforcement des capacités nationales dans le domaine de la préparation et de la conduite des interventions d’urgence nucléaires ou radiologiques. Ce séminaire a porté sur le renforcement des capacités nationales dans les domaines de la sécurité et de la préparation et de la conduite des interventions, indique AMSSNuR dans un communiqué. L’objectif de ce séminaire, tenu à distance, était de discuter la méthodologie de l’AIEA en matière de renforcement des capacités des Etats membres dans ces domaines, tout en présentant les programmes d’appui offerts par l’AIEA.

L’Economiste

• Casa-Settat : nouvelle étape pour la future station de dessalement. Nouveau marché pour la future station de dessalement de l’eau de mer dans la région Casa-Settat. Le ministère de l’équipement vient de lancer, via sa direction de la recherche et de la planification de l’eau (DRPE), un appel d’offres pour sélectionner un prestataire qui effectuera une étude du milieu marin et du procédé de prétraitement de l’eau de mer. L’ouverture des plis pour ce marché, dont le coût s’élève à 6 millions de DH, est prévue pour le 21 juin prochain. L’adjudicataire devra réaliser 4 missions pour le compte de la DRPE. Il devra intervenir sur le site choisi pour l’aménagement de la future station située à proximité du centre de Sidi Rahal (40 km au sud-ouest de Casablanca). Quant à la surface de la zone d’étude, elle s’étale sur l’équivalent de 1.400 hectares.

• Jetons de peinture : contrôle des points de vente. Après l’interdiction effective des jetons de peinture le 30 avril, le ministère de l’Industrie et du Commerce procédera au contrôle du réseau commercial pour vérifier le respect de cette décision. Certains fabricants ont collé sur les pots de peinture toujours en vente une étiquette indiquant que «le jeton n’a plus de valeur ou avec la mention «Emballage sans jeton». Un opérateur propose que les contrôles soient également effectués en amont, dans les usines et auprès des importateurs.

Al Bayane

• Laâyoune: une mobilisation sans faille des forces de sécurité pour faire respecter le couvre-feu sanitaire. Les forces de sécurité de la ville de Laâyoune font montre d’une mobilisation sans faille pour faire respecter le couvre-feu nocturne décrété par les autorités durant le mois sacré de Ramadan pour freiner la transmission du covid-19. Déployées dans tous les ronds-points et les coins stratégiques de la capitale du Sahara marocain, les forces de sécurité, épaulées par les agents d’autorité, veillent scrupuleusement à la mise en œuvre de cette mesure prise le 07 avril dernier par le gouvernement dans le cadre des mesures préventives contre les risques de propagation des nouvelles souches du virus. Ainsi, plusieurs barrages ont été érigés pour le contrôle des automobilistes et des piétons qui s’aventurent dans la rue au-delà de 20H, heure du début du couvre-feu.

• L’Association d’amitié maroco-australienne (MAFA), en collaboration avec l’Ambassade du Royaume du Maroc à Canberra, a organisé un webinaire intitulé « la dynamique internationale renforçant le soutien à l’intégrité territoriale du Maroc » autour des récents développements positifs dans la question du Sahara marocain. Ce webinaire a connu la participation d’un grand nombre d’académiciens, chercheurs, parlementaires et représentants du milieu économique. Les panélistes ayant pris part à cet événement ont abordé, entre autres, la récente décision judiciaire rendue par la Haute Cour de Nouvelle-Zélande rejetant les allégations des séparatistes concernant le commerce des phosphates entre le Maroc et la Nouvelle Zélande, l’impact socio-économique des différents projets structurants initiés dans les provinces du Sud, ainsi que la dynamique croissante de reconnaissances internationales à la marocanité du Sahara.

Libération

• Campagne céréalière 2020/2021: hausse spectaculaire de la production prévisionnelle à 98 Mqx. La production prévisionnelle des trois céréales principales au titre de la campagne 2020/21 est estimée à 98 millions de quintaux (Mqx), soit une hausse de 54,8% en comparaison avec la moyenne de cinq ans (63,3 Mqx) et de 206% par rapport à la campagne précédente, annonce le ministère de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.Cette production résulte d’une superficie céréalière semée au titre de cette campagne de 4,35 millions d’hectares, dont l’état végétatif est à 75% bon à très bon, explique le ministère dans un communiqué. Par espèce, la production céréalière prévisionnelle a atteint 48,2 Mqx de blé tendre, 23,4 Mqx de blé dur et 26 Mqx d’orge, précise le ministère.

• Délais de paiement des EEP: une moyenne de 38,4 jours au 1er trimestre 2021. La moyenne des délais de paiement déclarés par l’ensemble des établissements et entreprises publics (EEP) a atteint 38,4 jours à fin mars 2021 contre 42,6 jours à fin mars 2020, a annoncé, jeudi, la Direction des entreprises publiques et de la privatisation relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration. A partir de cette année, la publication des délais déclarés par les EEP se fera selon une périodicité trimestrielle, a fait savoir la Direction dans un avis suite à la publication des délais de paiement déclarés par les EEP concernant le mois de mars au niveau de la rubrique de l’Observatoire des Délais de Paiement (ODP) sur le portail du ministère.

Al Massae

• Un million et demi de Marocains au chômage. La situation du marché du travail au premier trimestre 2021 souffre encore des conséquences de la crise que l’économie nationale a connue au cours de l’année 2020. Entre le premier trimestre de 2020 et celui de 2021, l’économie marocaine a perdu 202.000 postes d’emploi au niveau national, principalement des emplois non rémunérés (185.000 postes), selon le HCP. Entre les premiers trimestres de 2019 et 2020, l’économie nationale avait créé 77.000 postes, précise le HCP qui vient de publier sa note d’information sur la situation du marché du travail au 1er trimestre 2021. Le nombre de chômeurs a augmenté de 242.000 personnes entre le premier trimestre de l’année 2020 et celui de 2021, passant de 1.292.000 à 1.534.000 chômeurs, ce qui correspond à une augmentation de 19%. Cette hausse étant le résultat d’une augmentation de 185.000 chômeurs en milieu urbain et de 57.000 en milieu rural.

• L’INRA développe de nouvelles variétés céréalières. L’Institut national de la recherche agronomique (INRA) vient de développer de nouvelles variétés particulièrement céréalières pour une meilleure durabilité et productivité de la filière. Développées au domaine expérimental de Marchouch à Rommani, les 20 nouvelles variétés de céréales, légumineuses alimentaires et oléagineux ont été inscrites au catalogue officiel depuis 2017. Installée sur une superficie de 58 ha, la plateforme de Marchouch est l’une des plus grandes stations expérimentales de l’INRA en matière de développement des nouvelles variétés et de production de semences parentales destinées à la multiplication.

Al Alam

• Plus de la moitié de la flotte touristique détruite ou menacée de saisie. La Fédération nationale du transport touristique au Maroc (FNTT) a affirmé que 25% de la flotte de transport touristique autorisée, respectant les normes professionnelles, ont subi des pertes qui pourraient les empêcher de continuer à fournir leurs services touristiques. Selon un communiqué de la FNTT, une partie de la flotte touristique marocaine n’est plus fonctionnelle et doit être renouvelée, alors que 30% sont menacées de saisie et de liquidation judiciaire, faute de respect de la décision du comité de vigilance de reporter le paiement des dettes.

• Le Conseil Supérieur de la Communication audiovisuelle (CSCA) a souligné que la représentation critique d’une profession concernée dans une œuvre audiovisuelle de fiction ne constitue pas une diffamation telle qu’elle est légalement définie, ni ne comprend nécessairement une intention d’offenser ou de nuire, notant qu’elle renvoie, en revanche, au droit de l’auteur de l’œuvre de faire, en toute liberté, les choix artistiques qui lui conviennent. Après avoir indiqué que certaines plaintes appellent à une censure a priori contre les œuvres de fiction ou à intervenir a posteriori pour arrêter leur diffusion par les télévisions, le CSCA souligne que de telles requêtes partent d’une représentation inexacte, à la fois du concept de la régulation des contenus médiatiques et du mandat institutionnel de la HACA. Il rappelle à ce titre que la loi garantit en effet aux radios et aux télévisions publiques et privées, la production et la diffusion de leurs programmes en toute liberté.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Les créances en souffrance dépassent 35 milliards DH. Les répercussions de la crise sanitaire se sont répercutées sur l’état des créances en retard de paiement au Maroc. En effet, les créances en souffrance à fin mars s’élevaient à 80,5 milliards de dirhams, en retrait de 1,2% par rapport à fin février 2021. Sur un an, elles ont augmenté de 11,9%, ou 8,57 milliards de dirhams en valeur. Celles des ménages affichent un léger retrait. A fin mars elles ont atteint près de 35,3 milliards de dirhams, en baisse par rapport au mois dernier. Sur une année, elles affichent une progression de 16,8%.

• Covid-19 : Deux cas du variant indien du Covid-19 enregistrés à Casablanca. Deux cas confirmés d’infection au variant indien du nouveau coronavirus (Covid-19) ont été enregistrés à Casablanca, annonce le ministère de la Santé. L’apparition du variant indien pose un nouveau défi au Maroc, qui nécessite, selon les spécialistes, plus de vigilance et de respect des mesures de précaution pour freiner la propagation de l’infection et augmenter les chances de réussite des efforts faits par le Maroc pour réduire le nombre de cas. Selon Tayeb Hamdi, médecin et chercheur en politiques et systèmes de santé, la vaccination mondiale contre le coronavirus risque de ralentir à cause de l’évolution rapide de la situation en Inde et la propagation du variant indien. L’Inde est le « laboratoire du monde » en matière de fabrication des médicaments et des vaccins, avec 60% des vaccins du monde, relève Hamdi, dans une analyse consacrée à la situation épidémiologique dans ce pays asiatique.

Bayane Al Yaoum

• Marché du travail: 5 régions abritent 72% des actifs de 15 ans et plus (HCP). Cinq régions du Royaume abritent 72% de l’ensemble des actifs âgés de 15 ans et plus, selon le HCP. La région de Casablanca-Settat vient en première position avec 22,5% d’actifs, suivie de Marrakech-Safi (13,3%), de Rabat-Salé-Kénitra (13,3%), de Fès-Meknès (11,4%) et de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (11,2%), précise le HCP dans une note d’information relative à la situation du marché du travail au 1er trimestre 2021.

Assahra Al Maghribia

• Les autorités sanitaires se préparent à recevoir 9 millions de doses du vaccin chinois «Sinopharm» dans les prochains jours. Les autorités sanitaires marocaines ne pourront pas recevoir dans les prochains jours de nouvelles doses de vaccin Astrazeneca produit en Inde, compte tenu de la situation épidémiologique dans ce pays, selon des sources médicales. En revanche, les autorités marocaines vont réceptionner 9 millions de doses du vaccin anti-virus chinois « Sinopharm » dans les jours qui viennent et 600.000 doses du vaccin AstraZeneca produit en Corée du Sud.

• La décision espagnole d’accueillir secrètement le dénommé Brahim Ghali pourrait nuire aux « bonnes » relations entre Rabat et Madrid (expert péruvien). La décision espagnole d’accueillir secrètement le chef des séparatistes Brahim Ghali pourrait nuire aux « bonnes relations d’amitié et de coopération » entre Rabat et Madrid, a indiqué l’expert péruvien en relations internationales, Ricardo Sanchez Serra, notant que le régime militaire algérien tente en permanence de créer des « troubles » dans les relations maroco-espagnoles. Dans un article publié par le quotidien péruvien La Razon, Sanchez Serra a souligné que l’ »accueil secrètement » par l’Espagne du dénommé Brahim Ghali reflète un « mépris » à l’égard des lois espagnoles et du droit international, mais aussi « un véritable acte d’hostilité contre le Maroc ».

Al Ahdath Al Maghribia

• Profession de travailleurs sociaux: la réglementation sera bientôt mise en place. La commission des secteurs sociaux à la Chambre des représentants s’apprête à lancer le débat sur un projet de loi relatif à la réglementation de la profession des travailleurs sociaux.La ministre de la Solidarité, du Développement social, de l’Égalité et de la Famille présentera mardi ce projet, qui intervient après un débat ayant duré des années sur la situation précaire de cette catégorie. Pour exercer ce métier, le travailleur social doit avoir l’accréditation de l’administration ainsi qu’un certificat ou un diplôme, qui sera spécifié dans un texte réglementaire, selon ce projet de loi.

• Produits alimentaires: plus de 1.050 infractions constatées durant les quinze premiers jours du Ramadan. Un total de 1.054 infractions a été constaté, au cours des quinze premiers jours du Ramadan suite aux contrôles des prix et de la qualité des produits alimentaires effectués par les commissions mixtes provinciales et locales, selon le Département des Affaires générales et de la gouvernance relevant du ministère de l’Economie, des finances et de la réforme de l’administration. « Les opérations de contrôle des prix et de la qualité des produits effectuées par les commissions mixtes provinciales et locales ont porté durant les quinze premiers jours du mois de Ramadan sur 23.496 points de production, de stockage et de vente en gros et au détail et ont conduit à la constatation de 1.054 infractions en matière de prix et de qualité des produits alimentaires, dont les contrevenants ont été sanctionnés conformément à la réglementation en la matière », indique jeudi ce Département.

Rissalat Al Oumma

• Laâyoune: un policier utilise son arme pour interpeller un chauffard ayant mis en danger des citoyens et policiers. Un brigadier de police relevant de la brigade antigang du service préfectoral de la police judiciaire de Laâyoune a été contraint, dimanche soir, d’utiliser son arme de service pour interpeller un récidiviste au volant d’une voiture 4×4 qui a refusé d’obtempérer mettant sérieusement en danger la vie des citoyens et de policiers. Des éléments de la brigade antigang étaient intervenus pour interpeller le suspect, un récidiviste dans les crimes de violence, qui conduisait une voiture portant des plaques d’immatriculation falsifiées, indique la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) dans un communiqué

Presse nationale Principaux titres Revue de presse

Ajoutez votre commentaire

Conditions de publication : Les commentaires ne doivent pas être à caractère diffamatoire ou dénigrant à l'égard de l'auteur, des personnes, des sacralités, des religions ou de Dieu. Ils ne doivent pas non plus comporter des insultes ou des propos incitant à la haine et à la discrimination.

Monde
Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent
samedi 8 mai 2021 - 18:01

Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent

Monde
Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé
samedi 8 mai 2021 - 15:05

Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé

Monde
Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans
samedi 8 mai 2021 - 03:36

Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans

Monde
Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser
vendredi 7 mai 2021 - 22:49

Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser

Monde
Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS
vendredi 7 mai 2021 - 17:04

Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS