Le teneur de l'entretien téléphonique entre Tony Blinken et Nasser Bourita

Le teneur de l'entretien téléphonique entre Tony Blinken et Nasser Bourita
samedi 1 mai 2021 - 20:00

Depuis l’avènement de Joe Biden, diplomatiquement et officiellement, il n’y a eu pratiquement aucun contact entre le Royaume et les Etats-Unis, jusqu’il y a une dizaine de jours, lorsque le conseiller de Biden pour le Moyen-Orient, Brett McGurk, s’était entretenu avec Bourita et a donné l’impression de rassurer Rabat quant à la question du Sahara nous dit le journal électronique Axios. Hier vendredi, le secrétaire d’Etat américain Tony Blinken a tenu à mettre les choses au clair.

En effet, dans son entretien téléphonique vendredi, avec le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Tony Blinken a assuré Nasser Bourita que l’administration Biden ne reviendrait pas sur la reconnaissance des Etats-Unis de la souveraineté du Maroc sur son Sahara. De hauts responsables de la Maison Blanche et du Département d’État ont eu de multiples discussions sur cette question au cours des dernières semaines est-il encore dit. Cette décision de maintenir la reconnaissance de la marocanité du Sahara, se veut en rapport avec les relations étroites, séculaires et privilégiées que se vouent les deux nations.

D’après des sources du Département d’Etat, Tony Blinken, a, en outre, salué, lors de cet appel les accords entre le Royaume et Israël n’y voyant que des avantages à long terme entre les  deux pays ». La communication du Département d’Etat volontiers attribuée au porte-parole Ned Price, a souligné le rôle-clé dans la promotion du Sahel et de la stabilité au Sahel et en Libye. En outre, il  a été question des réformes d’envergures du roi Mohammed VI, du leadership du Souverain quant au climat à travers des investissements dans les énergies renouvelables et la promotion de la croissance de l’économie verte et le développement en Afrique, concluant avec le don du bâtiment de la légation américaine à Tanger au peuple américain, par le sultan Moulay Slimane au XVIIIème siècle et qui constituait la première propriété publique américaine en dehors des Etats-Unis.

Mais selon Axios, l’entretien aurait plus porté sur l’éventuelle nomination d’un nouvel envoyé personnel du chef de l’ONU, Antonio Guterres pour le Sahara, à travers la candidature de Steffan de Mistura, afin de réactiver le processus en sommeil des « pourparlers sur une éventuelle autonomie ». D’autres noms avaient circulé avant lui comme l’ancien Premier ministre roumain Petre Roman ou l’ex MAE portugais Luis Amado, Mais Alger s‘y est opposé fermement retardant ainsi l’échéance d’une nomination.  Si du côté des médias voix de leurs maîtres séparatistes,  cette option aurait été approuvée par les parties “concernées“ (Maroc, Algérie et polisario), ni du côté de Rabat ni du reste de celui de Nouakchott, autre partie régionale à souffrir du conflit, il n’a été pipé mot quant à cette approbation.

« Le Royaume évaluerait toujours la candidature de l’italo-suédois Steffan de Mistura » est-il dit, un peu partout dans la presse nationale ce matin. Le Maroc en effet, n’a que peu faire, de lobbyistes d’Alger qui officieraient pour les beaux yeux de son rejeton.  Au Maroc, on ne juge pas selon le nom du candidat mais selon la mission qui sera conférée à l’envoyé du SG de l’ONU, qui forcément doit comprendre les intérêts du Royaume. Aussi, la première des choses que l’on attend de ce côté-ci du conflit de l’envoyé personnel d’Antonio Guterres, c’est de reconnaître l’Algérie, comme véritable instigatrice et partie prenante dans le conflit du Sahara.

Mais nullement ici, de renier les qualités, vertus et autres expériences du candidat Steffan de Mistura. Il a œuvré pour la paix dans des zones de guerre critiques comme, le Soudan l’ex Yougoslavie, Ethiopie Vietnam (FAO) la Syrie, l’Irak et l’Afghanistan (conflits). Mais pour autant, ces pays n’ont toujours pas retrouvé de stabilité. Le conflit du Sahara n’a certes pas cette dimension mais il restera complexe tant que l’Algérie s‘entêtera dans sa volonté à ne pas vouloir reconnaître la réalité des choses et du terrain. L’envoyé onusien, si envoyé sera, devrait d’abord en accord avec la Minurso,  faire taire les fanfaronnades de séparatiste d’une guerre fantoche à l’image leur statut et dont ils sont les seuls à en sentir la poudre.

Blinken Bourita Entretien téléphonique Maroc Sahara

Ajoutez votre commentaire

Conditions de publication : Les commentaires ne doivent pas être à caractère diffamatoire ou dénigrant à l'égard de l'auteur, des personnes, des sacralités, des religions ou de Dieu. Ils ne doivent pas non plus comporter des insultes ou des propos incitant à la haine et à la discrimination.

Monde
Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent
samedi 8 mai 2021 - 18:01

Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent

Monde
Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé
samedi 8 mai 2021 - 15:05

Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé

Monde
Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans
samedi 8 mai 2021 - 03:36

Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans

Monde
Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser
vendredi 7 mai 2021 - 22:49

Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser

Monde
Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS
vendredi 7 mai 2021 - 17:04

Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS