Le Maroc, un investisseur en France bien vu par Bercy

Le Maroc, un investisseur en France bien vu par Bercy
mardi 13 avril 2021 - 16:30

Quoique touchée comme toutes les grandes nations par la forte baisse des investissements directs étrangers (IDE), la France a malgré tout tiré son épingle du jeu et conservé son attractivité selon le bilan 2020 de ces investissements.

En France, troisième destination mondiale des investissements directs étrangers, plus que dans tous les autres pays européens, en deux ans, le nombre de contrôle des acquisitions menées par des groupes étrangers a bondi de près de 50 % dans l’Hexagone, à 275 opérations en 2020, indiquait le Trésor (Bercy), le mois de mars dernier. Avec, évidemment en premier lieu, les acquéreurs américains et britanniques notamment.

Mais là, n’est pas tout à fait l’objet de ce papier car, si la pandémie a incité les entreprises à ralentir leurs projets et à reporter les moins stratégiques ce qui n’est guère surprenant, les flux d’investissements directs étrangers (IDE) ont chuté de 49 % dans le monde au premier semestre, selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Pour ce qui est de l’Hexagone, en 2020, le Maroc a été le second investisseur africain après la Tunisie avec 6 projets et la création de 40 emplois, pour l’exercice 2020, en baisse de 17% par rapport à son précédent.

Modestie mise à part comme dirait l’autre ce n’est pas le Pérou mais tout de même. Ce n’est certes qu’une goutte dans l’océan de la création de l’emploi en France mais elle place tout de même le Royaume en 22ème position des investisseurs en France à l’échelle planétaire. La Tunisie elle, avec 8 projets et 194 emplois créés fait mieux au 20ème rang selon le bilan des investissements internationaux dans l’Hexagone pour l’année écoulée tandis que la Côte d’Ivoire se positionne à la 25ème place. Sans nous comparer à l’Ultra Nec  en la matière disons que le Maroc grâce au savoir-faire des entrepreneurs marocains dans le lancement de startups dans divers secteurs et notamment dans celui de la «Tech for Good».

D’ailleurs parmi les projets marocains, figure la startup d’origine marocaine Lycom Consulting, spécialisée dans les solutions en mode SaaS de gestion RH en termes d’engagement des collaborateurs et de rétention de talents. La société a sa représentation européenne dans le nord de la France en Normandie à Rouen. Cela étant, le bilan des investissements internationaux directs en France sera dévoilé jeudi 15 avril à l’ambassade de France à Rabat, la startup marocaine en question y fera sa présentation. Sur la perception des pays étrangers, les Africains placent les Etats-Unis en tête, suivis de l’Allemagne, du Canada, de la Grande-Bretagne et de la Chine. La France décroche, mais conserve toujours, manifestement son influence politique, diplomatique, économique et culturelle sur le Continent.

France IDE Investissements étrangers Investisseurs étrangers Maroc Second Africain Startups
Monde
Un jour dans le monde
dimanche 9 mai 2021 - 00:48

Un jour dans le monde

Monde
Algérie : 7 détenus du Hirak en grève la faim
samedi 8 mai 2021 - 21:11

Algérie : 7 détenus du Hirak en grève la faim

Monde
Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent
samedi 8 mai 2021 - 18:01

Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent

Monde
Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé
samedi 8 mai 2021 - 15:05

Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé

Monde
Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans
samedi 8 mai 2021 - 03:36

Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans