L'hostilité du régime algérien à l'égard du Maroc frein à l'ouverture des frontières

L'hostilité du régime algérien à l'égard du Maroc frein à l'ouverture des frontières
lundi 12 avril 2021 - 13:03

Le recours aux  démons du passé de la part du régime algérien nourrit de plus en plus la culture de la haine et du ressentiment à l’égard du Maroc. Si l’on s’en tient aux déclarations d’Ammar Belhimer, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, le fondement de l’hostilité violente des dirigeants du pays voisin de l’est envers le Royaume est en l’occurrence resté intact.

Pour le ministre, le soutien de l’Algérie à la question du Sahara est un cas de décolonisation car, dit-il, « nous ne sommes pas une partie au conflit entre le Front Polisario et l’occupant marocain, et nous ne pouvons donc pas choisir à la place des sahraouis la solution qu’ils souhaitentLa position de l’Algérie était et restera claire, car elle affirme toujours son soutien à toute option convenue par les deux parties au conflit du Sahara occidental afin de mettre fin à la guerre dans la dernière colonie d’Afrique ». Ammar Belhimer aura beau puiser ses mots dans la propagande soviétique », l’Algérie reste une partie prenante si ce n’est la seule dans le conflit qu’elle a créé dans nos provinces du sud.

A la question le roi Mohammed VI a proposé à l’Algérie à plusieurs reprises l’ouverture des frontières fermées entre les deux pays pendant 25 ans, mais l’Algérie garde le silence à ce sujet. L’Algérie a-t-elle des conditions ou des exigences pour répondre à cela?

Il ne suffit pas que les responsables du royaume exigent l’ouverture des frontières, mais ils doivent faire preuve de bonnes intentions et prendre les mesures nécessaires pour mettre fin aux attaques et crimes dirigés contre l’Algérie à travers les passages frontaliers, au premier rang desquels la contrebande d’armes et drogues ». Nul besoin ici, de chercher à savoir, le régime algérien a de tout temps accusé le Maroc d’avoir ‘’infesté’’ le pays de telles ‘’activités’’, mais là n’est pas la vraie raison de la fermeture des frontières.

L’histoire retient surtout les exigences de la présidence pour des promesses de campagne à savoir, la «présentation d’excuses» officielles par le Maroc, estimant en cela que «le peuple algérien a été humilié» le jour de la fermeture des frontières terrestres par Rabat. Abdelmadjid Tebboune ayant délibérément omis l’expulsion d’un demi-million de Marocains d’Algérie par Boumedienne, un jour d’Aïd Al Adha et les conséquences dramatiques qui s’en sont suivies.

A propos des agriculteurs et paysans marocains expulsés de l’oasis d’El Arja, il a déclaré que l’Algérie « possède un droit souverain absolu pour disposer de ses terres », rappelant que « ces citoyens marocains, bien qu’ils exploitent des terres algériennes payent, en revanche, les impôts pour leur pays ». Avant de conclure « comme je l’ai déjà mentionné, nos frontières communes avec le Maroc sont devenues des points de passage privilégiés pour la contrebande, ce qui nécessite de prendre des mesures pour mettre fin à ces pratiques dangereuses, qui visent la sécurité et la stabilité de l’Algérie ».

Algérie Frontières Maroc Ouverture
Monde
Al Qods: Enorme feu au sein de l'Esplanade des Moquées pendant la prière
lundi 10 mai 2021 - 17:49

Al Qods: Enorme feu au sein de l'Esplanade des Moquées pendant la prière

Monde
Coronavirus : L'UE n'a pas renouvelé son contrat avec AstraZeneca
lundi 10 mai 2021 - 09:45

Coronavirus : L'UE n'a pas renouvelé son contrat avec AstraZeneca

Monde
Carmeltazite fait surface en Israël
lundi 10 mai 2021 - 01:52

Carmeltazite fait surface en Israël

Monde
Un jour dans le monde
lundi 10 mai 2021 - 00:52

Un jour dans le monde

Monde
Algérie : Grève générale de trois jours dans le secteur l'éducation à l’appel de quatorze syndicats
dimanche 9 mai 2021 - 22:51

Algérie : Grève générale de trois jours dans le secteur l'éducation à l’appel de quatorze syndicats