La Chine remet en question l’efficacité de ses vaccins

La Chine remet en question l’efficacité de ses vaccins
lundi 12 avril 2021 - 10:59

L’aveu de faiblesse de la part du haut responsable chinois, directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, quant à l’efficacité des vaccins chinois, est significatif à plus d’un titre.

La Chine a distribué des centaines de millions de doses de vaccins fabriqués localement à l’étranger et compte sur eux pour sa propre campagne de vaccination de masse. Mais le directeur du Centre chinois de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, a reconnu samedi dernier lors d’une conférence que leurs taux d’efficacité devaient être améliorés déclarant « ils n’ont pas des taux de protection très élevés », a-t-il déclaré lors du point de presse qui s’est tenu dans la ville de Chengdu, dans le sud-ouest du pays. C’est la première fois qu’un scientifique chinois haut placé reconnaît publiquement que les vaccins chinois, qui utilisent un virus pour déclencher le système immunitaire, ont une efficacité relativement faible comparée aux vaccins fabriqués selon le procédé expérimental de l’ARN messager.

En Chine, les vaccins fabriqués par Sinovac une entreprise privée et Sinopharm une entreprise d’Etat, constituent la majorité des vaccins chinois distribués dans plusieurs dizaines de pays, dont le Mexique, la Turquie, l’Indonésie, la Hongrie, le Maroc, les Emirats arabes unis et le Brésil entre autres. Selon les experts de la santé, il est peu probable que les vaccins chinois soient vendus aux Etats-Unis, en Europe occidentale et au Japon, en raison de la complexité du processus d’approbation. De son côté, Pékin n’a pas encore approuvé l’utilisation de vaccins étrangers en Chine. «Nous allons résoudre le problème selon lequel les vaccins actuels n’ont pas de taux de protection très élevés», a déclaré Gao dans une présentation sur les vaccins chinois Covid-19 et les stratégies de vaccination : « Il est maintenant à l’étude si nous devrions utiliser différents vaccins de différentes lignes techniques pour le processus de vaccination ».

Des chercheurs brésiliens ont constaté que l’efficacité du vaccin Sinovac pour prévenir les infections symptomatiques ne dépassait pas 50,4 % – soit près du seuil de 50 % à partir duquel les experts de la santé estiment qu’un vaccin est utile. En comparaison, le vaccin Pfizer-BioNTech s’est révélé efficace à 97 %. Raison pour laquelle le gouvernement chinois envisagerait de les mélanger pour les renforcer. Les experts affirment que le mélange de vaccins, ou l’immunisation séquentielle, pourrait renforcer leur efficacité. En Grande-Bretagne, des chercheurs étudient ainsi une éventuelle combinaison du vaccin Pfizer-BioNTech et du vaccin traditionnel d’AstraZeneca. La Chine a actuellement cinq vaccins utilisés dans sa campagne de vaccination de masse, trois vaccins à virus inactivé de Sinovac et Sinopharm, un vaccin à dose unique de CanSino et le dernier de l’équipe de Gao en partenariat avec Anhui Zhifei Longcom.

Pour sa part le Maroc, afin de réussir sa campagne de vaccination a opté pour la  diversification pour ce qui est des 65 millions de doses. Des commandes qui se partagent entre plusieurs vaccins, de la société britannique Astra et du suédois, Zeneca, l’Etat chinois, Sinopharm et éventuellement de la Russie avec Sputnik. Les deux tiers dans l’addition se trouvant être chinois (Sinopharm) et semble-t-il après un long retard, une douzaine de millions de doses devrait être réceptionnées au courant du mois d’avril et de mai. Quant à AstraZeneca, la livraison est au point mort l’Inde le fournisseur premier du Royaume ayant annulé ou reporté les livraisons préférant l’option « India first ». Aussi, le Maroc s’est retourné vers la Corée du Sud pour ce vaccin.

Cela étant, ces déclarations de la part des hautes autorités sanitaires chinoises ne devraient pas remettre en question le processus de vaccination du produit chinois au Maroc ni dans d’autres pays du reste, car à l’échelle mondiale, des experts en santé publique ont déclaré que tout vaccin efficace à 50% serait utile. Or de nombreux gouvernements sont impatients d’utiliser les vaccins chinois tandis que la plupart des pays riches du monde entier ont pris option pour Pfizer et Moderna.

Chine Efficacité Santé Sinopharm Vaccin
Monde
Un jour dans le monde
dimanche 9 mai 2021 - 00:48

Un jour dans le monde

Monde
Algérie : 7 détenus du Hirak en grève la faim
samedi 8 mai 2021 - 21:11

Algérie : 7 détenus du Hirak en grève la faim

Monde
Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent
samedi 8 mai 2021 - 18:01

Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent

Monde
Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé
samedi 8 mai 2021 - 15:05

Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé

Monde
Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans
samedi 8 mai 2021 - 03:36

Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans