Mesures du mois de Ramadan : El Otmani explique le pourquoi des restrictions

Mesures du mois de Ramadan : El Otmani explique le pourquoi des restrictions

Le Chef de gouvernement Saad Dine El Otmani a indiqué à l’occasion du Conseil de gouvernement, jeudi lors d’une réunion par visioconférence, a indiqué que c’est la nécessité qui imposé la décision du comité de pilotage et du gouvernement de prolonger les mesures de restrictions ainsi qu’un couvre-feu nocturne, de 20h00 à 6h00 durant le mois sacré du Ramadan.

Comprenant que ces mesures étaient difficiles autant à prendre qu’à admettre, au regard des rituels particuliers des Marocains pendant le Ramadan, le Chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani a justifié cette décision par l’augmentation des décès dus au Covid-19 parmi les citoyens appelant à faire confiance au système sanitaire à ses spécialistes et ses responsables, « car nous avons des experts, des fonctionnaires et des départements qui, grâce à leurs expériences et expertises, élaborent des décisions nationales purement marocaines », a-t-il enchainé, notant dans cette optique que « les experts et spécialistes restent la référence en matière de médecine, de santé et d’épidémiologie que ce soit au niveau des autorités sécuritaires et des administrations territoriales, ou dans le domaine de l’encadrement religieux, sous le leadership d’Amir Al Mouminine ».

Il a regretté, en même temps, la circulation de certaines fausses informations qui ont contribué à l’enregistrement d’une sorte de laxisme dans la mise en œuvre des mesures. Le Chef du gouvernement a expliqué qu’en raison de la difficulté des mesures prises et de leurs répercussions sociales et économiques, le gouvernement a pris plusieurs mesures pratiques, telles que le maintien de l’aide aux travailleurs de certaines professions et secteurs

Devant des lendemains incertains devant la hausse du taux de remplissage des lits de réanimation, et compte tenu de la difficulté des mesures prises et de leurs effets sociaux et économiques, le gouvernement a pris plusieurs initiatives, notamment la poursuite du soutien des travailleurs de certaines professions et de secteurs. Il a indiqué en cet effet, que le gouvernement a publié des décrets concernant huit catégories afin que les salariés continuent de bénéficier d’un soutien selon les conditions prévues et fixées. L’Exécutif continuera à travailler dans ce sens en coordination avec les secteurs concernés, qui étudient avec le Comité de vigilance économique la situation et prennent les décisions nécessaires, parallèlement à l’écoute et à l’interaction avec les plaintes des professionnels.

Par ailleurs, le Chef de gouvernement est revenu sur ce que le Royaume avait vécu pendant plus d’un an de résistance commune face à la pandémie de la «Covid-19» sous la direction du roi Mohammed VI, expliquant que «cela a permis à notre pays pendant cette période d’éviter le pire et surmonter les nombreux défis de ce fléau. « Avec l’approche du mois béni du Ramadan, un travail assidu a été mené pendant plusieurs semaines pour étudier la situation avec les parties concernées et le comité scientifique » a-t-il encore dit.
Abordant la campagne nationale de vaccination contre le coronavirus, El Otmani a fait remarquer que le Royaume a été parmi les premiers pays à avoir lancé le processus de vaccination, estimant qu’il s’agit d’une réussite dont les Marocains peuvent être fiers, le nombre de personnes vaccinées (deux doses) ayant dépassé les 4 millions. Le chef du gouvernement a précisé que le Maroc a enregistré près de 9000 décès depuis le début de la pandémie, relevant que le nombre de décès aurait atteint, selon les experts, des dizaines de milliers sans les mesures prises en temps voulu et de manière préventive.

Le Conseil du gouvernement a approuvé 940 textes entre avril 2017 à avril 2021