Covax: Le Maroc toujours en négociation pour obtenir des doses de vaccins

08 Avr 2021 à 17:00 Société
Covax: Le Maroc toujours en négociation pour obtenir des doses de vaccins

Le Maroc n’a toujours pas de visibilité quant à la réception des doses de vaccins entrant dans le cadre du mécanisme Covax auquel il a récemment souscrit. Le pays est toujours « en négociation » pour l’obtention de doses, a indiqué jeudi, une source du ministère de la Santé.

« Les négociations sont en cours », a déclaré Abdelhakim Yahyane, Directeur de la Population au sein du Ministère marocain de la Santé, lors d’une conférence de presse de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) confirmant que le Maroc a souscrit aux facilités Covax afin de continuer sa campagne de vaccination nationale.

Selon la même source, il est toutefois « prémature de parler du nombre de doses et de l’arrivage » des vaccins que le Royaume doit réceptionner. Quant à la nature des vaccins que le Maroc doit recevoir, jusqu’aux dernières nouvelles, le pays a été inscrit sur la liste des bénéficiaires du vaccin AstraZeneca.

Cette fois-ci, le Maroc recevra des doses de ce vaccin produit en Corée du Sud par le laboratoire pharmaceutique SK Bioscience Co (SKbio), et non pas par le Sérum Institute of India (SII), en Inde, pays qui a mis momentanément un terme aux exportations de vaccins pour faire face à une recrudescence de la pandémie en Inde.

« Ce qui est sûr c’est que la négociation est positive, et comme tous les pays du monde qui ont souscrit à la facilité Covax, le Maroc va recevoir prochainement un certain nombre de doses qui ont été allouées au pays », a ajouté Abdelhakim Yahyane.

Si le responsable marocain n’a pas mentionné de chiffres, c’est parce que les négociations sont toujours en cours et selon la liste provisoire de distribution de vaccins via le portail de l’Alliance du vaccin (Gavi) , mise à jour le 2 mars, les doses attribuées au Maroc atteignaient les 1.608.000 doses du vaccin AstraZeneca, alors que le 3  février, soit un mois auparavant, les doses étaient fixées à 1.881.600 unité.

Le Maroc qui est le pays le plus avancé dans sa campagne de vaccination sur le continent africain, a mobilisé toutes les ressources nécessaires, a formé en amont le personnel médical, et a organisé à l’avance sa campagne et sa logistique pour réussir son objectif d’atteinte de l’immunité collective.

Néanmoins, ces dernières semaines, les chiffres ont démontré un important recul du rythme de vaccination à cause des commandes en retard, d’où l’initiative du Maroc à rejoindre le mécanisme Covax afin de continuer sa mission sans interruption.

Le royaume qui a fait le choix de la diversification des sources de vaccins s’attend à recevoir dans les prochains jours quelques deux millions de doses du vaccin chinois du laboratoire Sinopharm ainsi que 500.000 doses du vaccin russe Spoutnik-V, afin de relancer sa campagne.

L’OMS en collaboration avec Gavi et Covax, a prévu une distribution exceptionnelle de 1,2 million de doses du vaccin Pfizer-BioNTech, dont la livraison est prévue pour le premier trimestre 2021. Cette information a été annoncée début février 2021, mais le Maroc ne fait pas partie des pays qui recevront ces doses.

Covax privilégie la distribution des vaccins d’AstraZeneca en majeure partie, avançant qu’il s’agit du vaccin le plus disponible et affirmant que c’est un vaccin « sûr » malgré les cas de caillots sanguins enregistrés dans le monde. Les experts de l’OMS affirment toutefois que le mécanisme Covax détient un large portefeuille de vaccins.

Jusqu’à présent, le mécanisme Covax dirigé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) censé aider à vacciner 20% de la population mondiale et qui doit surtout aider les pays les moins lotis à vacciner leur population afin d’assurer une certaine égalité d’accès aux vaccins contre le coronavirus dans le monde, a permis l’envoi de 36 millions de doses de vaccins dans 86 pays.

La Société Générale Maroc adopte 15 engagements en faveur du bien-être de ses collaborateurs !