Administration du vaccin Astrazeneca : Ait Taleb renforce les mesures de sécurité

08 Avr 2021 à 12:23 Société
Administration du vaccin Astrazeneca : Ait Taleb renforce les mesures de sécurité

« Renforcement des mesures de sécurité du vaccin Astrazeneca« . Tel est l’objet d’une correspondance signée par le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb, et adressée à la Directrice du Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance.

En effet, le mardi 6 avril, le ministère de la santé a décidé de renforcer davantage la surveillance et la sécurité des vaccins anti-Covid, même si les conclusions de la Commission Nationale Consultative de Pharmacovigilance, réunie le 17 mars, a noté que le rapport bénéfice risque du vaccin suédo-britannique est toujours favorable.

Ainsi, 8 mesures phares ont été prises par les autorités sanitaires pour augmenter le niveau de vigilance dans la surveillance et la sécurité des vaccins anti-covid 19 comme indiqué dans la correspondance partagé sur les réseaux sociaux.

Il s’agit, selon le ministère de la santé, de:

– Renforcer l’interrogatoire et mesurer systématiquement la tension artérielle avant la vaccination chez les personnes à risque (HTA, Cardiopathies)

– Rappeler aux malades sous anticoagulants de ne pas interrompre leur traitement avant la vaccination. Le vaccin doit être administré avec prudence par une seringue fine puis, une pression ferme doit être appliquée sur le site d’injection (sans frottement) pendant au moins deux minutes.

– Assurer l’injection du vaccin en intramusculaire au niveau du muscle deltoïde, en évitant que l’aiguille ne touche les petits vaisseaux sanguins. Assurer une prise en charge des cas de troubles de la coagulation et des événements thromboemboliques rapportés en post vaccination anti-covid 19.

– Continuer la surveillance, l’investigation et l’évaluation de tous les cas de troubles de la coagulation et des événements thromboemboliques post vaccinaux.

– Renforcer les notifications et le télé-suivi des événements indésirables post vaccinaux par les professionnels de santé.

– Renforcer la déclaration des effets indésirables observés par la population en les signalant via la plateforme « Yakadaliqah« .

– Partager les données sur la pharmacovigilance des vaccins anti Covid-19 avec la population d’une manière périodique.

Il convient de rappeler que le ministère de la santé avait recommandé, le 17 mars dernier, la poursuite de l’utilisation du vaccin anti-covid-19, AstraZeneca, assurant, en se référant aux conclusions de la Commission Nationale de Pharmacovigilance, qu’aucun lien n’est établi entre la vaccination et les quatre cas d’effets indésirables thromboemboliques notifiés au Maroc.

A ce jour aucun décès n’a été enregistré parmi les bénéficiaires du vaccin AstraZeneca à la suite de complications liées aux effets secondaires du vaccin, avait encore ajouté le département d’Ait Taleb, notant que « la protection de la santé de tous les concitoyens est l’une de ses priorités et aucun effort ne sera épargné. Toutes nouvelles données concernant les vaccins et leur sécurité d’emploi seront annoncées via leurs canaux officiels ».

Droits des femmes et des filles : Le CNDH et l'UNFPA signent un plan de travail pour 2021