Maroc : Arrivage imminent de doses de vaccin pour booster une campagne au ralenti

08 Avr 2021 à 08:34 Santé
Maroc : Arrivage imminent de doses de vaccin pour booster une campagne au ralenti

Alors que la vaccination tend à s’équilibrer au Maroc, aux deux doses à plus de 4 millions à peu près, de personnes inoculées contre la Covid-19, force est de constater que la campagne tourne au ralenti quoique dans la journée du 6 avril une hausse soudaine et significative a été enregistrée avec l’administration de 30.000 doses et le déclenchement à nouveau du système « 1717 » mis à disposition du citoyen pour se faire vacciner.

Un signe évident de l’imminence d’un arrivage de  doses de vaccin. En effet au cours de ce mois d’avril et du mois de mai qui s’en suit le Royaume se prépare à recevoir plus de 10 millions de doses de vaccin chinois Sinopharm si l’on s’en tient à l’entretien que le président de la Chambre des représentants, Habib El Malki a eu avec son “homologue“ chinois le président de l’Assemblée nationale populaire de Chine, Li Zhanshu.

Mais ce n’est pas tout, le Maroc devrait également réceptionné dans le courant de ces deux mois, les 12,5 millions de doses restantes du vaccin britannique AstraZeneca que le Royaume avait convenu avec le Royaume-Uni ((laboratoire britannique). Ce coup-ci ce n’est pas l’Inde par le biais de Sérum Institute of India (SII) qui va fournir le Royaume mais la Corée du Sud. 237 millions de doses AstraZeneca-Oxford, fabriquées en Corée du Sud et par le Serum Institute of India doivent être livrées d’ici la fin mai à 142 pays dont le Maroc.

Cela étant, combinées avec les quelques deux millions de doses (Sinopharm) promises par la Chine, le Royaume devrait relancer sa campagne de vaccination de plus belle pour ce mois d’avril. La livraison de lots de vaccin ne s’en tiendra pas qu’à cela, le Maroc devrait, durant ce même mois d’avril, recevoir sa dotation Covax, 500.000 doses du vaccin russe Spoutnik-V et les doses de vaccin contre la Covid-19, fournies par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

S’il est vrai que le retard des livraisons des vaccins AstraZeneca, Sinopharm et Sputnik peut s’expliquer par des raisons commerciales ou géostratégiques, celui de la livraison quant à la dotation Covax pousse à des questionnements tant ces lots de vaccins se font attendre.

En effet le Maroc qui fait partie de la liste des bénéficiaires du programme Covax , n’a toujours pas reçu sa dotation. Pourtant la distribution des vaccins dans plusieurs pays africains a débuté fin février 2021. Et dire que c’est une initiative dirigée par l’OMS et qui vise à assurer l’égalité d’accès aux vaccins contre le Covid-19.

Au début du mois dernier, Maryam Bigdeli, représentante de l’OMS au Maroc avait déclaré que le Maroc bénéficierait « d’une première allocation de 1,6 million de doses livrées en plusieurs étapes dont 1,2 million lors de la première livraison tandis que d’autres dotations seront programmées une fois que le programme aura fait le tour des pays éligibles».  Pour l’heure il n’en est toujours rien. Jusqu’à présent, Covax a fourni 36 millions de doses de vaccin à 86 pays.

Qu’à cela ne tienne ! Le Maroc faut-il le rappeler est toujours parmi les dix pays qui ont, à ce jour, vacciné la plus large partie de leur population contre la Covid-19, il figure au sixième rang du classement mondial des pays les plus avancés dans leur campagne de vaccination.

Coronavirus/Maroc: La région de Casablanca toujours en tête des bilans d'infections quotidiennes