Un drone des FAR abat le “chef de la gendarmerie“ des séparatistes lors d’une infiltration déjouée

07 Avr 2021 à 19:15 Regions
Un drone des FAR abat le “chef de la gendarmerie“ des séparatistes lors d’une infiltration déjouée

Le polisario a perdu, ce mercredi 7 avril, Dah El Bendir, le chef de sa «gendarmerie» lors d’une opération à l’Est du mur de sécurité. Il a été abattu par un drone des FAR selon toute vraisemblance alors qu’il était dans la perspective d’une tentative d’attaque ou d’escarmouche à l’encontre d’un site militaire marocain.

En effet nous dit-on, le drone aurait riposté à une opération de sabotage que préparait la milice armée du polisario dans la région de Touizgui. Un autre élément armé du front séparatiste a été blessé en ces circonstances lors de cette tentative d’infiltration en territoire marocain.

C’est Mustafa Salma, activiste et militant sahraoui, refoulé des camps de Tindouf par le polisario qui a divulgué cette information sur sa page Facebook. Dah El Bendir est l’un des rares cadres militaires du polisario à avoir eu un parcours académique, il aurait été formé à l’académie militaire de Cherchell de Tipaza en Algérie. Il s’est spécialisé dans le génie militaire et responsable technique des mines pour le Front Polisario. Il avait le grade de colonel.

Il était le plus apte à projeter des missions d’infiltration à l’Est du mur de sécurité, destinées à éviter les mines et les autres obstacles dressées par les FAR. Le Génie militaire, généralement déblaye le terrain pour permettre de lancer des opérations d’attaque contre des positions bien précises. Nos FAR ont vu clair ils n’ont pas laissé faire les séparatistes qui s’en sont trouvés étêtés de l’un de leur cadre militaire les plus en vue.  Brahim Ghali qui comptait réaliser une frappe à titre de coup d’éclat avant la réunion du Conseil de sécurité du 21 avril, consacrée à l’examen de la question du Sahara.

Le front polisario qui n’a de cesse d’alimenter la propagande guerrière contre le Maroc n’a pour ce coup-ci, eu comme réaction que « dans bouche cousue nulle mouche ». Pourtant lundi et mardi les séparatistes criaient encore au loup en annonçant avoir mené des attaques dans la région Graret Chdida à Farsyia et à Gsibet Chouhada et Graret Ezzaoui dans le secteur de Touizgui.

La Bourse de Casablanca clôture en très légère baisse