Complot en Jordanie: Le Roi s’exprime enfin sur l’affaire Hamza

07 Avr 2021 à 18:38 Monde
Complot en Jordanie: Le Roi s’exprime enfin sur l’affaire Hamza

Le roi Abdallah II de Jordanie a exprimé ses sentiments de « douleurs » et de « choc » concernant l’affaire de la tentative de sédition impliquant son demi-frère, le prince Hamza. Le monarque également assuré que le prince était sous sa protection.

Après les révélations ce week-end d’une affaire qui a sonné comme un drame dans la famille royale hachémite, le roi Abdallah II est sorti de son silence pour éclaircir la situation, lui, qui voulait traiter l’affaire dans l’intimité de la famille.

« Je ne peux pas décrire ce que j’ai ressenti comme choc, douleur et colère en tant que frère et tuteur de la famille hachémite et en tant que dirigeant de ce peuple cher », a déclaré le roi jordanien après cette tentative de coup d’Etat qui se préparait contre lui et menaçait la stabilité du royaume.

Le roi hachémite a affirmé par ailleurs que la crise était désormais résolue mais que les investigations et l’enquête continuaient d’être menée pour faire la lumière sur ce dossier. Dans un message lu à la télévision publique en son nom, le roi a déclaré: « Je vous assure que la sédition a été étouffée dans l’œuf. Le défi de ces derniers jours n’a pas été le plus dangereux pour la stabilité du pays mais cela a été le plus douloureux pour moi ».

Et d’ajouter que cette douleur s’expliquait par l’implication des parties qui font partie « de notre maison et de l’extérieur » dans cette tentative de sédition.

Faisant part de sa tristesse vis à vis de cette trahison ultime qui se tramait dans son dos, le roi a également fait preuve de clémence avec son demi-frère, issu du dernier mariage du défunt roi Hussein et qui a été nommé prince héritier, avant que ce titre ne lui soit retiré en 2004, en faveur du fils de l’actuel roi Abdallah II.

« Hamza est aujourd’hui avec sa famille dans son palais, sous ma protection. Il s’est engagé devant la famille (hachémite) à suivre le chemin de ses parents et de ses grands-parents, à être fidèle à leur message et à placer l’intérêt de la Jordanie, de sa Constitution et de ses lois au-dessus de toutes autres considérations », a ajouté le roi.

La veille, le prince Hamza avait accepté une médiation de la part de son oncle, le prince Hassan (qui fut un temps prince héritier, comme lui, avant que le roi Hussein ne nomme son fils comme l’héritier du trône, ndlr) et a signé une lettre devant la famille royale dans laquelle il s’est engagé à respecter le roi et le prince héritier.

« Je resterai fidèle à l’héritage de mes ancêtres, à Sa Majesté le roi ainsi qu’à son prince héritier, et je me mettrai à leur disposition pour les aider et les soutenir », a-t-il écrit.

Coronavirus: Le FMI recommande de taxer les riches pour faire face à la crise