Revue de presse quotidienne de ce jeudi 8 avril 2021

08 Avr 2021 à 09:24 Presse
Revue de presse quotidienne de ce jeudi 8 avril 2021

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce jeudi 8 avril 2021 

L’Opinion

• E-commerce: une activité émergente où tout reste à faire. Au Maroc, le marché du E-commerce est en pleine croissance et compte parmi les plus dynamiques en Afrique, il est estimé qu’en 2020 plus de 12 millions de e-shoppers ont effectué des achats e-commerce au Maroc. Selon l’indice du commerce électronique d’entreprise à consommateur B2C de la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED), le Maroc est classé 6ème pays en Afrique. Mikael Naciri, Directeur général du Centre Monétique Interbancaire (CMI), affirme toutefois qu’il y a un grand potentiel inexploité et un grand nombre de personnes à convaincre, soulignant que “sur 16 millions de porteurs de cartes, quelques 500.000 ont effectué des achats en ligne en 2020 en utilisant leurs cartes.

• Ciment: Hausse des ventes de 3,91% au T1-2021. Les ventes du ciment se sont chiffrées à 3,39 millions de tonnes (MT) au premier trimestre de 2021, en hausse de 3,91% par rapport à la même période de 2020, selon le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville. Citant les statistiques de l’Association professionnelle des cimentiers (APC), le ministère indique que pour le seul mois de mars, les livraisons du ciment ont atteint 1,27 MT, en augmentation de 40,2%.

Le Matin

• Bonnes perspectives pour le capital investissement au Maroc pour les 3 prochaines années. Selon l’Association marocaine du capital investissement (AMIC), 3,2 milliards de DH seraient encore disponibles à l’investissement hors infrastructures. Sur ce montant, les sociétés de gestion envisagent d’investir 1,35 milliard de DH cette année, 905 millions en 2022 et 630 millions en 2023. Au total, 21 investissements devraient être réalisés cette année, contre 13 sorties, selon le rapport d’activité 2020 présenté hier par l’AMIC.

• Le groupe OCP apporte son appui à 20.000 agriculteurs en Côte d’Ivoire. Le Groupe OCP, à travers sa filiale, OCP Africa, s’engage avec la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) pour soutenir la production agricole et développer les compétences de 20.000 agriculteurs en Côte d’Ivoire. Cet engagement a été officialisé à travers un partenariat signé, mardi à Rabat, par les deux parties, ITFC et OCP Africa. L’opération fait partie du programme des Ponts du commerce arabo-africains (AATB) que dirige la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC). Programme à travers lequel un partenariat est établi avec OCP Africa pour soutenir son programme Agribooster en Côte d’Ivoire.

L’Economiste

• APM Terminals Med Port, en charge de l’exploitation du terminal TC3 au port Tanger Med 2, (TM2) vient d’annoncer le lancement de la deuxième tranche du projet. Elle concerne l’équipement d’un quai de 400 mètres supplémentaires, soit l’équivalent d’une capacité supplémentaire d’un million de conteneurs standard. Il s’agit de la matérialisation de l’option prise lors de la signature du projet en mars 2016. La première tranche du projet d’extension avait été inaugurée en juin 2019. Depuis, le terminal a connu une augmentation fulgurante en termes de trafic avec une croissance de plus de 50% en 2020. Lors des 18 premiers mois de son activité, le volume total a atteint les 2,2 millions de conteneurs avec une productivité record de 30 mouvements par heure.

• Le gouvernement attendu sur plusieurs dossiers. Lors de cette session parlementaire, la dernière de cette législature, le gouvernement est attendu sur le bilan de ses politiques publiques, du fait que plusieurs programmes ou plans sectoriels arrivent à échéance, sans que le gouvernement ne dresse leur bilan, a affirmé Rahal Mekkaoui, conseiller Istiqlal, président de la commission des finances de la chambre des représentants. Outre le dossier des enseignants relevant des académies régionales de l’éducation et celui du chômage, l’exécutif sera également interpellé sur la gestion de la situation sanitaire, qui est « toujours préoccupante », et sur ses impacts socio-économiques, a-t-il ajouté dans un entretien au journal, déplorant l’absence d’une “vision globale” pour ce sujet.

Libération

• Chambre des Conseillers: Le groupe d’amitié Maroc-France appelle à l’ouverture d’une représentation diplomatique dans les provinces du sud. Le groupe d’amitié Maroc-France à la Chambre des Conseillers a appelé son homologue au Sénat français à soutenir la dynamique que connait la question du Sahara marocain à travers l’ouverture d’une représentation diplomatique dans les provinces du sud, à l’instar des autres pays amis et frères. Lors d’une réunion conjointe tenue par visioconférence depuis Paris et Rabat, le premier vice-président de la Chambre des Conseillers et président du groupe d’amitié Maroc-France, Abdessamad Kayouh a appelé, au nom du groupe d’amitié Maroc-France, son homologue au Sénat à soumettre au gouvernement français une proposition d’ouverture d’une représentation diplomatique dans les provinces du sud.

• Aviculture: Quand la formation résiste à la crise. La formation en aviculture au Maroc a démontré, durant l’année écoulée, sa forte capacité à résister à la crise liée à la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19) pour réussir à préserver même sa dimension africaine. Ce succès n’aurait été possible sans la mise en place de mesures de protection contre la Covid-19, l’adaptation avec ce contexte et surtout l’investissement dans la digitalisation et les équipements nécessaires pour dispenser des formations à distance. L’exemple est celui du Centre de formation et de recherche appliquée « Avipole Casablanca » qui a poursuivi ses missions malgré le confinement imposé par la crise.

Al Bayane

• Le bureau politique du PPS, qui a tenu mardi sa réunion hebdomadaire, a exprimé son inquiétude à l’égard de l’absence quasi-totale du débat public autour des programmes et projets sociaux ainsi qu’autour des alternatives et visions futures et des propositions de solutions aux différents problèmes et défis auxquels le Maroc est confronté sur les plans économique, social, politique et autres. Il a également renouvelé son appel à prendre des mesures susceptibles de créer les conditions nécessaires à un apaisement général.

• Les disparités spatiales réduites par les réalisations sur le plan social. Les réalisations du Maroc dans le domaine social ont contribué de manière tangible à soutenir les groupes vulnérables et à réduire les disparités spatiales et sociales, a affirmé le chef du gouvernement, Saad Dine El Otmani, soulignant la détermination du gouvernement à poursuivre ses efforts dans ce domaine, à faire face aux défis restants et à répondre aux besoins et attentes légitimes. El Otmani a ajouté, dans un document publié sur le site officiel du département du chef du gouvernement, que l’exécutif a accordé une grande attention au chantier social, dans lequel le Maroc s’est engagé depuis des années sous la sage conduite de SM le Roi Mohammed VI.

Al Massae

• Le gouvernement a décidé l’interdiction des déplacements nocturnes à l’échelle nationale de 20H00 à 06H00, à compter du 1er Ramadan 1442 de l’Hégire, sauf pour les cas exceptionnels, avec le maintien des différentes mesures préventives annoncées précédemment. Cette décision intervient sur la base des recommandations de la Commission scientifique et technique au sujet de la nécessité de poursuivre la mise en œuvre des mesures nécessaires visant à lutter contre la propagation du nouveau coronavirus (Covid-19), essentiellement avec l’apparition de nouveaux variants dans le pays, selon un communiqué du gouvernement.

Assahra Al Maghribia

• Le CNDH et l’UNFPA signent leur plan d’action commun 2021. Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et la représentation du Fonds des Nations unies pour la population ont signé, mardi, leur plan d’action commun pour l’année 2021 dans le cadre du partenariat engagé entre les deux parties. Signé par la présidente du CNDH Amina Bouayach et le représentant du Fonds onusien Luis Mora, ce plan vise à promouvoir les droits des femmes et des filles, y compris les droits à la santé sexuelle et reproductive au Maroc, indique un communiqué conjoint. Le partenariat CNDH-UNFPA s’articule autour de trois axes principaux, à savoir la promotion des droits à la santé sexuelle et reproductive (DSSR), le plaidoyer pour lutter contre le mariage des enfants et la mise en œuvre des recommandations des instruments internationaux en lien avec les droits à la santé sexuelle et reproductive.

Bayane Al Yaoum

• Le ministère de l’Éducation dément toute suspension des cours à partir du 13 avril. Le ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation professionnelle a catégoriquement démenti mardi toute suspension des cours dans tous les cycles et niveaux à partir du 13 avril. Dans une mise au point en réaction à un faux communiqué diffusé sur les réseaux sociaux selon lequel les cours devraient être suspendus à partir de mardi prochain jusqu’à nouvel ordre, le département a démenti les données erronées qui y sont contenues en assurant que le déroulement des études n’a subi aucun changement.

Rissalat Al Oumma

• Un membre éminent du parti démocrate US appelle à hisser les relations américano-marocaines vers de nouveaux horizons. L’importance de hisser les relations américano-marocaines vers de nouveaux horizons de coopération et de concertation, a été mise en avant mardi à Rabat, par la membre éminente du parti démocrate américain, ex-diplomate et parlementaire, Carol Moseley Braun, en visite au Maroc. Lors d’un entretien avec le président de la Chambre des représentants Habib El Malki, Mme Braun a relevé l’importance de hisser les relations américano-marocaines vers de nouveaux horizons de coopération et de concertation, notant que les deux pays partagent les mêmes valeurs visant à promouvoir la paix et la prospérité.

Al Ahdath Al Maghribia

• Coronavirus: des SMS pour la reprise de la vaccination. Les autorités sanitaires ont commencé à envoyer des SMS à un certain nombre de citoyens qui n’ont pas pu prendre la première dose du vaccin en raison de l’épuisement des stocks. Elles leur demandent l’envoi du numéro de leur carte d’identité nationale afin de pouvoir leur fixer des rendez-vous dans le centre de santé le plus proche. Ce message montre que la réception des doses de vaccin anti-covid-19 aurait lieu dans les plus prochains jours, selon des sources du journal. Le ministère de la Santé avait décidé, par l’intermédiaire des responsables des centres de vaccination, de ne pas administrer la première dose, et de se contenter de fournir la deuxième dose aux personnes qui ont déjà un rendez-vous.

Al Alam

• Les horaires des vols de la RAM retournent à l’heure GMT du 11 avril au 16 mai. Les horaires des vols de la Royal Air Maroc seront avancés d’une heure au départ et à l’arrivée des différents aéroports marocains entre le dimanche 11 avril 2021 à 03h00 et le dimanche 16 mai 2021 à 02h00, indique la RAM dans un communiqué. Cette décision intervient suite au retour du Royaume du Maroc à l’heure GMT à l’occasion du mois de Ramadan, indique la compagnie nationale, ajoutant qu’à cet effet, « les clients sont priés de se présenter suffisamment à l’avance aux guichets d’enregistrement à l’aéroport ».

Al Ittihad Al Ichtiraki

• Le professeur Anasse Bari, qui dirige le laboratoire d’analyse prédictive et d’intelligence artificielle (IA) à la prestigieuse Université de New York – NYU, a créé avec son équipe un nouvel outil d’IA basé sur les recherches Google, qui permet d’aider à prédire les foyers de la pandémie de Covid-19 et le nombre des infections, 10 à 14 jours à l’avance. Selon le professeur Bari, cet outil peut aider les gouvernements, les décideurs et les hôpitaux à comprendre les évolutions des pandémies en termes de prévision à la fois des hausses et des baisses du nombre des infections, sur la base de sources de données alternatives, notamment les recherches effectuées par les internautes en ligne.

• Le Maroc et la Colombie, ont réaffirmé, mardi, la volonté de SM le Roi Mohammed VI et du Président Ivan Duque de consolider davantage le partenariat multidimensionnel entre les deux pays. Lors d’une réunion de travail, sous format virtuel, le ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’Étranger, Nasser Bourita, et la ministre des Relations Extérieures de Colombie, Claudia Blum, ont réaffirmé la volonté commune des deux chefs d’État de poursuivre la consolidation du partenariat multidimensionnel existant entre le Maroc et la Colombie, notamment dans le cadre d’une coopération Sud-Sud agissante et mutuellement avantageuse.

Revue de presse quotidienne de ce mercredi 7 avril 2021