Les lendemains souhaitables: Un projet pour développer et structurer les industries culturelles au Maroc

Les lendemains souhaitables: Un projet pour développer et structurer les industries culturelles au Maroc
vendredi 9 avril 2021 - 16:18

L’industrie culturelle au Maroc n’a pas échappé aux répercussions de la crise sanitaire due au Covid-19. Pour développer et structurer les industries culturelles au Maroc, l’Institut français de Meknès avec l’appui de l’Institut français du Maroc et en partenariat avec la Fondation Aïcha, ont initié un projet qui s’inscrit pleinement dans cet enjeu transversal du secteur des industries culturelles et créatives (jeunesse, formation, développement économique, coopération) intitulé « Les lendemains souhaitables ».

Le projet est ainsi décliné en trois Webinaires retransmis en ligne. Ils permettent, dans le contexte sanitaire actuel, de garder le lien avec un les professionnels du cinéma d’animation fidélisés sur plus de 20 ans, grâce aux différentes actions du FICAM (Festival International du Cinéma d’Animation de Meknès) et de les faire participer aux grands enjeux de la production du film d’animation au Maroc, indiquent les organisateurs dans un communiqué parvenu à Hespress Fr. 

Le premier Webinaire sera retransmis de Paris, mercredi 7 avril 2021 à 14h30. Le débat portera sur la problématique Producteur/Réalisateur : un binôme gagnant en film d’animation ou un risque partagé ? Il sera modéré par Alexis Hunot, journaliste spécialisé dans le cinéma d’animation avec la participation de Sofia El Khiyari, réalisatrice, Caroline Attia, réalisatrice, Sébastien Onomo, producteur et Ron Dyens, producteur et César 2021 pour le meilleur court-métrage d’animation pour « L’heure de l’ours« .

Le duo formé par un-e producteur-trice et un-e réalisateur-trice, indispensable binôme pour la réalisation des films, pose beaucoup de questions estiment les organisateurs à savoir comment se partage les phases du projet de son point de départ à sa diffusion ? Comment définit-on un budget pour un film et qui est en recherche des financements ? La promotion du film est-elle partagée ? Quel est l’apport artistique de la société de production et inversement le soutien que le réalisateur (trice) apporte à la production ? Comment se développe le dialogue lorsqu’on produit, réalise un film ? Les problématiques diffèrent-elles d’un pays à l’autre, d’un continent à l’autre ?

Pour ceux qui connaissent pas encore Sofia El Khyari, c’est une réalisatrice Marocaine de films d’animation diplômée de la Royal College of Art de Londres en 2018. Née à Casablanca, Sofia El Khyari a signé trois courts-métrages dont « Ayam » avec la voix de la regrettée Amina Rachid. Ses films ont été primés et projetés dans divers festivals internationaux dont le FICAM.

In fine, les initiateurs du projet « Les lendemains souhaitables » indiquent que l’initiative se poursuivra vendredi 21 mai et mercredi 3 juin 2021.

Culture FICAM Film d'animation Fondation Aicha Formation IFM Industrie culturelle Institut français de Meknès. L'Institut Français du Maroc Les lendemains souhaitables Sofia El Khyari
Monde
Al Qods: Enorme feu au sein de l'Esplanade des Moquées pendant la prière
lundi 10 mai 2021 - 17:49

Al Qods: Enorme feu au sein de l'Esplanade des Moquées pendant la prière

Monde
Coronavirus : L'UE n'a pas renouvelé son contrat avec AstraZeneca
lundi 10 mai 2021 - 09:45

Coronavirus : L'UE n'a pas renouvelé son contrat avec AstraZeneca

Monde
Carmeltazite fait surface en Israël
lundi 10 mai 2021 - 01:52

Carmeltazite fait surface en Israël

Monde
Un jour dans le monde
lundi 10 mai 2021 - 00:52

Un jour dans le monde

Monde
Algérie : Grève générale de trois jours dans le secteur l'éducation à l’appel de quatorze syndicats
dimanche 9 mai 2021 - 22:51

Algérie : Grève générale de trois jours dans le secteur l'éducation à l’appel de quatorze syndicats