Droits des femmes et des filles : Le CNDH et l’UNFPA signent un plan de travail pour 2021

08 Avr 2021 à 11:13 Société
Droits des femmes et des filles : Le CNDH et l’UNFPA signent un plan de travail pour 2021

Un plan de travail pour l’année 2021 a été signé le 6 avril entre Amina Bouayach, Présidente du Conseil National des Droits de l’Homme (CNDH) et Luis Mora, Représentant de UNFPA, Fonds des Nations Unies pour la Population. Ce plan s’inscrit dans le cadre du partenariat engagé entre le deux parties visant à promouvoir les droits des femmes et des filles, y compris les droits à la santé sexuelle et reproductive au Maroc.

Dans un communiqué, l’UNFPA indique que ce partenariat avec le CNDH s’articule autour de trois axes principaux à savoir la promotion des droits à la santé sexuelle et reproductive (DSSR), le plaidoyer pour lutter contre le mariage des enfants et pour la mise en œuvre des recommandations des instruments internationaux en lien avec les DSSR.

« Ce partenariat traduit notre conviction que le développement des droits des femmes et des filles demeure tributaire, d’une manière générale, de la persévérance dans les efforts visant à secouer la trame des inégalités et à ancrer les valeurs d’égalité dans la société tout en assurant une mobilisation soutenue de tous les acteurs, et en veillant au renforcement continu des capacités » a déclaré à cette occasion Amina Bouayach, Présidente de CNDH, cité dans le communiqué.

De son côté, Luis Mora, Représentant du Fonds, cité dans le communiqué, a assuré que « l’UNFPA soutient l’orientation du Maroc pour promouvoir les droits des femmes et des filles, et en particulier leurs droits à la santé sexuelle et reproductive. Les considérant comme un préalable à la réalisation du Développement Durable, UNFPA va travailler de pair avec le CNDH pour appuyer ses efforts en matière de renforcement des capacités et de mobilisation sociale afin d’assurer les droits et les choix pour tous et partout ».

Couvre-feu, impôts ... Les patrons des cafés et restaurants suspendent leur grève du 9 avril