Le Maroc et la Wallonie-Bruxelles s’allient pour booster la généralisation du préscolaire

07 Avr 2021 à 16:22 Société
Le Maroc et la Wallonie-Bruxelles s’allient pour booster la généralisation du préscolaire

La généralisation du préscolaire a été érigée au rang de priorité nationale par le Roi Mohammed VI , qui avait appelé dans un message l’occasion de la Journée nationale de l’enseignement préscolaire (juillet 2018), à faire du préscolaire « le pilier sur lequel doit se construire la nouvelle École marocaine, dans la mesure où il constitue la base d’un enseignement de qualité ». 

A cet effet, et dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Royaume du Maroc et la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière d’éducation et de formation, le ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Said Amzazi, et le ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet, se sont penchés, lors d’une rencontre virtuelle, mardi, sur la question.

Les deux responsables ont ainsi tenté d’identifier les voies et modalités permettant d’intensifier les collaborations en matière de formation initiale et continue des enseignants et du personnel d’encadrement préscolaire, d’enseignement des langues et cultures et d’amélioration des conditions d’accueil d’enfants à besoin spécifique.

Ils ont par la suite procédé à la signature d’une Entente de collaboration pour accompagner la généralisation au Maroc du préscolaire de qualité, améliorer l’enseignement des langues et cultures et renforcer les compétences pour un co-développement durable.

A cet effet, Amzazi a salué le démarrage du Programme conjoint CAAPPP de formation des 300 premiers inspecteurs du préscolaire marocain, organisée par les écoles belges au Maroc, en partenariat avec le Département de l’Education Nationale et les 12 Académies Régionales d’Éducation et de Formation, et animée par une équipe d’experts de l’Inspection de l’Enseignement Fondamental, des Universités et des Hautes Écoles Pédagogiques belges francophones. A la suite de la formation, qui combine des séminaires, des stages d’observation dans les écoles belges et des ateliers de production de ressources multimédia, les 300 inspecteurs recevront un Certificat d’Aptitude à l’Accompagnement des Pratiques Pédagogiques Préscolaires (CAAPPP).

Pierre-Yves Jeholet a, pour sa part, rappelé que la Fédération Wallonie-Bruxelles accompagne le Maroc, depuis 2000, dans la structuration de l’éducation préscolaire et que le Programme CAAPPP, lancé en janvier 2021, s’inscrit dans le Plan d’action de la 7e Commission Mixte Permanente entre nos deux Gouvernements. Il se réjouit, par ailleurs, du rayonnement international du modèle éducatif belge francophone et de la reconnaissance de son expertise au Maroc.

« Le digital et les technologies éducatives intègrent largement cette formation, puisque les inspecteurs co-construiront des capsules vidéos pédagogiques. Ces capsules sont réalisées dans les studios multimédia de l’Académie de Casablanca-Settat et de l’Ecole Belge de Casablanca, équipés par la Fédération Wallonie-Bruxelles », a-t-il ajouté.

A noter que le Royaume du Maroc et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont entamé leurs relations diplomatiques en 1999, avec l’ouverture de la Délégation générale Wallonie-Bruxelles à Rabat.

Covid-19 : Craintes accrues d’une "percée épidémique" durant le Ramadan