Johnson-Johnson : 400 millions de doses livrées en Afrique au 3è trimestre 2021

Johnson-Johnson : 400 millions de doses livrées en Afrique au 3è trimestre 2021
lundi 29 mars 2021 - 18:20

Le géant pharmaceutique américain, Johnson & Johnson, a annoncé ce lundi 29 mars, que l’Afrique sera livrée à hauteur de 400 millions doses du vaccin anti-Covid au troisième trimestre de 2021.

Dans les détails, ce sont les 55 pays de l’Union Africaine qui seront concernés par cette livraison, souligne la firme américaine. L’accord explique ainsi que dans un premier temps, 220 millions de doses du vaccin américain, qui nécessite une seule injection, seront livrées à partir du troisième trimestre de 2021 aux pays concernés.

Si besoin est, les pays africains concernés pourront commander les 180 millions de doses complémentaires, dans les 400 doses qui leur sont dédiées.« Nous nous sommes engagés à un accès équitable et international aux vaccins contre le Covid-19 », a fait savoir Alex Gorsky, PDG de Johnson & Johnson.

Il convient de rappeler qu’en janvier 2021, le géant américain avait annoncé que son vaccin était efficace à 66 % contre le Covid-19, notant qu’il s’agit d’un vaccin à « vecteur viral », à l’image du vaccin suédo-britannique, d’AstraZeneca ou encore le Russe, Sputnik V.

Le Maroc a d’ailleurs opté pour ces deux derniers vaccins. AstraZeneca a été administré aux personnes cibles depuis le début de la campagne nationale de vaccination au Royaume (6 millions de doses ), tandis qu’une commande d’un million de doses a été passée auprès des Russes, à en croire le ministre de la santé, Khalid Ait Taleb.

Pour la livraison de Johnson & Johnson au Maroc, ce n’est pas avant janvier 2022 nous affirme une source proche du dossier.

La solution de Johnson and Johnson est très bonne, est envisageable. Ça serait génial de l’avoir, mais aussi très difficile. Pour une raison très simple, c’est que toute les doses ont été sécurisées par les USA. Les premiers millions de doses qui seront produits au départ, seront réservés aux Américains, puisque c’est leur pays qui a acheté le produit, l’a développé, fabriqué et commercialisé« , nous explique notre source.

Le seul pays qui pourra en profiter en premier, poursuit notre source, « est peut-être l’Afrique du Sud, puisqu’il y a des essais cliniques de très grande ampleur qui ont été dans le pays, contre le variant Sud-africain. Il se peut donc que le pays bénéficie du vaccin dans quelques mois ».

En effet, l’Afrique du sud a été le premier pays à autoriser, dès la troisième semaine de février, le vaccin américain Johnson-Johnson, bien avant les USA ou encore le Canada, début mars.

Dans ce sens, notre source avance que « si nous observons en fin de compte la situation de Johnson-Johnson, les Américains sont très clairs. On ne discute pas avec le Maroc avant juin 2021. Et aucune livraison ne peut se faire avant janvier 2022».

S’agissant de la vaccination au Maroc , le nombre de bénéficiaires de la première dose du vaccin depuis le début de la campagne nationale a atteint 4.302.183, dont 3.332.292 totalement, fait savoir le département de Khalid Ait Taleb dans son bilan épidémiologique quotidien du 28 mars.

Afrique AstraZeneca Coronavirus Covid-19 Johnson & Johnson Pandémie Sputnik V Vaccin
Monde
Un jour dans le monde
dimanche 9 mai 2021 - 00:48

Un jour dans le monde

Monde
Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent
samedi 8 mai 2021 - 18:01

Levée des brevets de vaccins: Macron et Merkel contre-attaquent

Monde
Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé
samedi 8 mai 2021 - 15:05

Coronavirus: L'UE se dote d'un nouveau contrat avec Pfizer-BioNTech avec 1,8 milliard de doses à la clé

Monde
Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans
samedi 8 mai 2021 - 03:36

Commémoration du 8 mai 1945 : la France met à l'honneur un goumier marocain âgé de 103 ans

Monde
Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser
vendredi 7 mai 2021 - 22:49

Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser