Joe Biden s’attire les foudres de la Russie après avoir traité Poutine de « tueur »

Joe Biden s’attire les foudres de la Russie après avoir traité Poutine de « tueur »
jeudi 18 mars 2021 - 14:35

Les relations déjà tendues entre la Russie et les États-Unis se détériorent davantage alors que le président américain Joe Biden a suggéré que le président russe Vladimir Poutine  « paierait bientôt le prix » de l’ingérence présumée dans les élections américaines et que la Russie a convoqué son ambassadeur aux États-Unis à Moscou pour des consultations.

Dans une interview sur ABC News diffusée le 17 mars, Biden a déclaré qu’il pensait que Poutine était un tueur qui n’a pas d’âme et qui « paiera bientôt le prix » pour avoir tenté d’interférer dans l’élection présidentielle de novembre dernier.

L’interview de grande envergure a été diffusée quelques heures à peine après qu’un rapport publié par le bureau américain du directeur du renseignement national a estimé que Poutine avait «autorisé, et une série d’organisations gouvernementales russes a mené, des opérations d’influence visant à dénigrer la candidature du président Biden et le Parti démocrate, soutenant l’ancien président Trump, sapant la confiance du public dans le processus électoral et exacerbant les divisions sociopolitiques aux États-Unis.

Biden, a déclaré qu’il avait appris à connaître « relativement bien » Poutine au fil des ans et qu’il ne croyait pas qu’il avait une âme.

Le 17 mars, le Kremlin a nié les conclusions du rapport, affirmant qu’elles étaient «absolument infondées». La Russie « ne s’est pas ingérée » dans les élections et « n’a été impliquée dans des campagnes contre aucun des candidats », a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Quelques heures plus tard, la Russie a annoncé qu’elle avait convoqué son ambassadeur à Washington, Anatoly Antonov, à Moscou pour des consultations.

« L’essentiel pour nous est de déterminer les moyens par lesquels les relations russo-américaines difficiles que Washington a conduites dans une impasse ces dernières années pourraient être rectifiées », a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova dans un communiqué. « Nous sommes intéressés à empêcher leur dégradation irréversible si les Américains reconnaissent les risques encourus ».

Les relations de Washington avec Moscou sont au plus bas de l’après-guerre froide, tendues par des problèmes tels que l’ingérence présumée de la Russie dans les élections aux États-Unis et dans d’autres démocraties, les conflits en Syrie et en Ukraine, et l’empoisonnement du critique du Kremlin Aleksei Navalny.

États Unis Joe Biden Moscou Russie Vladimir Poutine
Monde
Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser
vendredi 7 mai 2021 - 22:49

Algérie : le peuple toujours d’aplomb, le Hirak n’en finit pas de mobiliser

Monde
Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS
vendredi 7 mai 2021 - 17:04

Coronavirus : Sinopharm, premier vaccin chinois homologué par l'OMS

Monde
Pêche Post-Brexit: Pour Paris, les décisions britanniques sont "nulles"
vendredi 7 mai 2021 - 12:43

Pêche Post-Brexit: Pour Paris, les décisions britanniques sont "nulles"

Monde
Tunisie: Confinement général pour l'Aïd Al Fitr
vendredi 7 mai 2021 - 12:03

Tunisie: Confinement général pour l'Aïd Al Fitr

Monde
L'ANP mitraille des Sahraouis à proximité des camps, 2 morts et plusieurs blessés
jeudi 6 mai 2021 - 21:47

L'ANP mitraille des Sahraouis à proximité des camps, 2 morts et plusieurs blessés