Benyaich : La promotion des droits de la femme au Maroc, miroir d’une société démocratique moderne

05 Mar 2021 à 19:32 Société
Benyaich : La promotion des droits de la femme au Maroc, miroir d’une société démocratique moderne

L’ambassadeur du Maroc en Espagne, Karima Benyaich, a souligné que le Royaume a fait de la promotion des droits de la femme la pierre angulaire dans l’édification d’une société démocratique moderne.

Benyaich a mis en exergue l’émergence de la femme marocaine comme acteur majeur dans les institutions publiques, politiques et associatives, jeudi à Madrid, lors de la 4ème conférence internationale sur les femmes et la diplomatie tenue sous le thème : « Paix, justice et institutions fortes : objectif 16 de l’agenda 2030 ».

L’ambassadeur ajoute que cette émergence  est le fruit d’un processus engagé depuis de nombreuses années sous l’impulsion d’une volonté politique forte émanant de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Dans ce sens, la diplomate marocaine a indiqué que le Roi, au lendemain de Son accession au Trône, a clairement fait montre d’un engagement sincère pour que la femme marocaine soit au centre des politiques de développement que connait le Maroc, rappelant que le Souverain a relevé dans Son premier discours l’urgence de « rendre justice à la femme marocaine et de l’affranchir de toutes les formes d’injustice qui pèsent sur elle ».

« Le Maroc a adopté une série de mesures et de dispositifs qui intègrent l’égalité genre dans une perspective transversale qui implique tous les acteurs », a-t-elle ajouté.

Dans ce sens, l’ambassadeur a fait noter que la mise en œuvre des ODD par le Maroc s’est inscrite dans le cadre d’un vaste effort d’investissement, amorcé depuis le début des années 2000, pour lequel il a mobilisé le tiers de son PIB dans les domaines d’infrastructures économiques et sociales, de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales.

Afin de conforter cette dynamique, le Maroc a initié de nombreux programmes en faveur de l’indépendance économique des femmes et de l’entrepreneuriat féminin, au niveau national mais également procédé à la réforme du Code de la Famille et du Code pénal pour lutter contre les violences faites aux femmes.

« Une série d’initiatives ont été lancées pour intégrer le principe d’égalité lors de la conception, la planification et la mise en œuvre des politiques publiques. En la matière, la Constitution de 2011 a représenté un tournant fondamental, en consacrant sans équivoque l’égalité entre l’homme et la femme en termes de droits et de libertés et en soulignant la nécessité d’instaurer le principe de parité », a-t-elle affirmé.

Revenant sur la pandémie du Covid-19 et l’impact de celle-ci sur la femme marocaine, Benyaich a souligné que cette dernière est en première ligne dans la lutte contre l’épidémie, estimant qu’il s’agit là d’un réel motif de fierté.

A la fois mère de famille et acteur du monde professionnel, la femme marocaine est au cœur de cette lutte, occupant un rôle important dans le secteur de la santé, a-t-elle souligné, précisant que les chiffres montrent que 57% des médecins, 66% du personnel paramédical et 64% des employés des secteurs sociaux sont des femme

Maroc/Coronavirus: 420 nouveaux cas en 24H, 3.877.687 personnes vaccinées