Exportations : le secteur agricole en bon élève, au-dessus du lot

Exportations : le secteur agricole en bon élève, au-dessus du lot

Les entreprises marocaines opérant dans le secteur agricole ont réussi à augmenter leurs exportations, à destination des marchés européens et américains, avec le début de 2021, dépassant les résultats obtenus par les exportations d’entreprises spécialisées dans la fabrication de voitures et de leurs pièces.

Les exportations des entreprises agricoles ont été en tête du classement en janvier dernier avec 7 milliards de dirhams, enregistrant une augmentation de 41 millions de dirhams par rapport à ce qu’elles ont réalisé à la même période en 2020. La reprise de la demande de produits agricoles et des industries alimentaires par les consommateurs européens et américains a contribué à l’augmentation des quantités exportées vers ces pays, augmentant ainsi leur chiffre d  ‘affaires total.

 Pour avoir un aperçu, on ne citera que le volume total de fruits et légumes vendus par le Maroc à l’Espagne en 2020 qui était de 523 390 tonnes, pour une valeur de 798,76 millions d’euros. C’est le chiffre le plus élevé atteint à ce jour, ce qui constitue un record historique dans les ventes de fruits et légumes du Maroc à l’Espagne.

Le classement des produits agricoles, notamment de fruits et légumes exportés par le Maroc vers l’Espagne est dirigé par la pastèque avec un volume importé de 88.510 tonnes, pour laquelle l’Espagne a payé 51,41 millions d’euros avec un prix moyen de 0,58 euro le kilo. La tomate occupe la deuxième place en termes de volume importé, puisque le Maroc en a vendu un total de 77.250 tonnes à l’Espagne l’année dernière pour une valeur de 77,87 millions d’euros, avec un prix moyen de 1,01 euros le kilo.

Pour ce qui est de l’industrie automobile, les exportations de voitures et de leurs pièces ont atteint 6,9 milliards de dirhams, ramenant le secteur à la deuxième place pour la première fois depuis des années. Les exportations de phosphates et de ses dérivés ont augmenté de 12,6% à la fin de janvier dernier, après avoir atteint 3,5 milliards de dirhams contre 3 milliards de dirhams en janvier 2020. Les exportations de textiles et de cuir se classaient au quatrième rang après les phosphates, avec des exportations totales approchant les 2,4 milliards de dirhams, en baisse de 16,4% en raison de la baisse des ventes de prêt-à-porter à l‘étranger.

Au niveau des importations, la facture énergétique a enregistré une baisse remarquable de 30,4%, passant de 6,6 milliards de dirhams en janvier 2020 à 4,6 milliards de dirhams sur la même période de l’année en cours.

Selon les chiffres de l’Office des Changes, les exportations ont atteint 24 milliards de DH en janvier 2021, en baisse de 5,2% ou de 1,3 milliard sur une année glissante. Les importations, elles, ont chuté de 16% ou de 6,7 milliards, atteignant 35 milliards de DH. Le déficit commercial s’allège ainsi que de 5,4 milliards de DH ou de 32,7%, pour s’établir à 11 milliards.

L'Algérie et l'Egypte s'ajoutent aux pays aux liaisons aériennes suspendues