Mondial 2030 : Nouvelle candidature anglaise qui risque de faire de l’ombre au Maroc

02 Mar 2021 à 13:47 Sport
Mondial 2030 : Nouvelle candidature anglaise qui risque de faire de l’ombre au Maroc

C’est un duo anglais qui vient s’ajouter désormais aux adversaires du Maroc pour l’organisation de la Coupe du Monde 2030.

Le premier ministre britannique Boris Johnson a déclaré qu’il «aimerait» voir le Royaume-Uni accueillir la Coupe du monde 2030.

Johnson estime que c’est le «bon moment» pour le Royaume-Uni et la République d’Irlande de lancer une candidature conjointe pour accueillir la compétition mondiale.

« Nous sommes très, très désireux de ramener le football à la maison en 2030 », a déclaré Johnson. Dans une interview avec le Sun, il a ajouté: « Je pense que c’est le bon endroit. C’est la maison du football, c’est le bon moment. Ce sera une chose absolument merveilleuse pour le pays. Nous voulons voir une manne de football dans les années à venir ».

Le gouvernement fournira 2,8 millions de livres sterling pour poursuivre la candidature de l’Angleterre, du Pays de Galles, de l’Écosse, de l’Irlande du Nord et de l’Irlande pour accueillir la Coupe du monde 2030.

Dans un communiqué, les associations de football se sont déclarées « ravies » que le gouvernement britannique ait promis de soutenir la candidature.

Surnommé le «Mondial du centenaire», le tournoi qui sera organisé en 2030, se veut l’une des compétitions sportives le plus suivies et le plus attendu au monde. C’est la raison pour laquelle tous les pays du globe s’acharnent à l’organiser.
Pour se faire plusieurs pays proposent à leurs voisins de postuler pour une organisation commune du Mondiale 2030.

En effet, le Président du gouvernement Espagnol, Pedro Sanchez, avait proposé au Maroc, mi-novembre 2018, une candidature commune Maroc-Espagne-Portugal. Mais, après la défaite du Royaume face au trio Etats-unis-Canada-Mexique pour l’organisation du Mondial 2026, le Maroc a exprimé sa volonté de postuler pour l’organisation du Mondial 2030, sans pour autant évoquer une candidature commune.

Il y a aussi une candidature en cours de formation des pays d’Amérique du Sud, l’Argentine, l’Uruguay, le Paraguay et le Chili.

La Chine pourrait également jeter son chapeau dans le ring si la FIFA modifiait ses règles sur la rotation des hôtes de la Coupe du monde, la confédération asiatique organisant également le tournoi 2022 au Qatar.

D’autres candidatures communes sont également envisagées par plusieurs pays à savoir la Grèce-Bulgarie-Roumanie-Serbie.

Tennis: Roger Federer déclare forfait pour le Master 1000 de Miami