Jamal Khashoggi: Washington appelle Ryad à démanteler le groupe ayant tué le journaliste

01 Mar 2021 à 23:13 Monde
Jamal Khashoggi: Washington appelle Ryad à démanteler le groupe ayant tué le journaliste

Les Etats-Unis ont appelé l’Arabie Saoudite à « démanteler » le groupe ayant orchestré l’assassinat du journaliste saoudien basé aux Etats-Unis, Jamal Khashoggi. Cet appel intervient au lendemain de la publication d’un rapport des renseignements américains.

Le porte parole de la diplomatie américaine, Ned Price, a exhorté Ryad de démanteler ce groupe 11 personnes ayant voyagé en Turquie en 2018 pour tuer le journaliste critique du pouvoir.

Dans un rapport de 4 pages déclassifié à la demande du président américain Joe Biden, les renseignements américains ont émis des conclusions qui impliquent le prince héritier saoudien Mohamed Ben Salmane, sans pour autant l’accuser directement.

« Nous exhortons l’Arabie saoudite à démanteler ce groupe et à adopter des réformes institutionnelles systémiques ainsi que des mécanismes de contrôle pour faire en sorte que les activités et opérations contre les dissidents cessent, et cessent totalement », a déclaré Ned Price devant la presse.

Le rapport du renseignement américain publié vendredi au lendemain d’un appel téléphonique entre le président américain Joe Biden et le roi Salmane d’Arabie Saoudite indique son fils, dit MBS, a « validé » l’assassinat du journaliste saoudien en 2018.

Dans un rapport déclassifié du renseignement américain publié vendredi, les Etats-Unis accusent le puissant prince héritier Mohammed ben Salmane d’avoir « validé » l’assassinat du journaliste saoudien, chroniqueur pour le Washington Post.

Joe Biden souhaite « recalibrer » les relations avec Ryad sans pour autant créer une rupture avec cet allié important dans la lutte contre l’influence de l’Iran.

« Nous exhortons l’Arabie saoudite à prendre des mesures supplémentaires pour lever l’interdiction de voyage » qui cloue sur place des militants récemment libérés, a indiqué Ned Price.

L'ONU "implore" plus de dons pour le Yémen au bord de la famine