Le premier ambassadeur de l’histoire des Emirats en Israël prend ses quartiers à Tel Aviv

01 Mar 2021 à 18:08 Monde
Le premier ambassadeur de l’histoire des Emirats en Israël prend ses quartiers à Tel Aviv

Le nouvel ambassadeur des Emirats arabes unis a pris ses fonctions en Israël lundi. Il s’agit d’une première historique entre les deux pays qui viennent tout juste de normaliser leurs relations. Mohamed Mahmoud Fateh Ali Al Khaja a promis de tout mettre en œuvre pour développer les liens entre les deux pays.

Mohamed Mahmoud Fateh Ali Al Khaja, est non seulement le nouvel ambassadeur des Emirats en Israël, mais est aussi le premier de l’histoire. « Je mettrai tout en œuvre pour renforcer ces liens et rapprocher la culture des deux pays et de leurs peuples », a promis le diplomate aux côtés du président israélien Reuven Rivlin.

Le chef d’Etat hébreu a reçu l’ambassadeur émirati lors d’une cérémonie à la résidence présidentielle à Jérusalem durant laquelle Mohamed Mahmoud Fateh Ali Al Khaja a présenté ses lettres de créance.

Reuven Rivlin a prononcé quelques mots en arabe pour lui souhaiter la bienvenue et a fait part de « l’émotion de tout un peuple (…) avide de faire connaissance avec votre peuple ».

« Ma mission ici est de nourrir et de développer cette relation. Nous espérons que cela apportera la paix et la prospérité aux peuples du Moyen-Orient », a affirmé le diplomate à l’issue de sa rencontre avec le ministre israélien des Affaires Etrangères, Gabi Ashkenazi.

Et d’ajouter qu’il est « très fier et honoré d’être le premier ambassadeur émirati auprès de l’Etat d’Israël ». L’ambassade des Emirats arabes unis est située à Tel-Aviv, comme la majorité des représentations diplomatiques, ne reconnaissant pas Jérusalem comme capitale d’Israël.

Israël a annoncé l’ouverture de son ambassade aux Emirats arabes unis fin janvier et a nommé Eitan Na’eh, comme ambassadeur.

Ces derniers mois, plusieurs pays arabes ont normalisé leurs relations diplomatiques avec Israël, mais la nouvelle a été mal accueillie chez les Palestiniens qui y ont vu une trahison pour la cause palestinienne.

Nicolas Sarkozy rattrapé par la justice condamné lourdement