États-Unis : Donald Trump prêt à se représenter en 2024

01 Mar 2021 à 12:42 Monde
États-Unis : Donald Trump prêt à se représenter en 2024

Donald Trump n’en a pas fini avec la politique. L’ancien président des Etats-Unis n’a pas exclu la possibilité de se représenter à la course à la présidence en 2024, écartant les discussions sur la création d’un nouveau parti politique et promettant de chasser ses ennemis républicains du pouvoir lors de son premier discours depuis son départ de la Maison Blanche.

Trump a ravivé ses fausses déclarations selon lesquelles il était le véritable vainqueur des élections de novembre et que les démocrates avaient truqué le résultat contre lui – des mensonges qui ont inspiré ses partisans à prendre d’assaut le Capitole le 6 janvier.

Le politicien de 74 ans a quitté la Maison Blanche le 20 janvier juste avant l’investiture du président Joe Biden. Il a survécu à une audience de destitution au Sénat après que la Chambre des représentants a voté pour le tenir responsable de la violente tentative de prise d’assaut du bâtiment du Congrès le 6 janvier. Trump a rejeté à plusieurs reprises la validité de l’élection qu’il avait perdue.

Le parti républicain a été aux prises avec l’héritage de Trump. La base du parti est pour la plupart farouchement fidèle à l’ancienne célébrité de la télévision, mais certains ont remis en question ses chances de gagner une élection s’il se présentait à nouveau en 2024.

Trump a commencé son discours en disant au public que, malgré les rumeurs, il ne prévoyait pas de démarrer un nouveau parti. Il a affirmé que ce n’était pas nécessaire puisqu’il avait déjà le parti républicain.

Cependant, il a passé plus de temps à peindre l’administration de Joe Biden et le parti démocrate comme étant un échec massif quelques semaines seulement après sa prise de pouvoir.

« Je pourrais même décider de les battre pour une troisième fois », a-t-il ensuite déclaré à ses fans enthousiastes, laissant entendre qu’il pourrait effectivement briguer un deuxième mandat en 2024. La « troisième » fois était une référence à sa première victoire électorale en 2016 et la fausse affirmation qu’il a gagnée en 2020.

Un sondage auprès des participants à la conférence a révélé que 55% ont déclaré que Trump était leur candidat républicain préféré pour l’élection présidentielle de 2024, devant le gouverneur de Floride Ron DeSantis avec 21%.

Trump a déclaré que les premières semaines de l’administration Biden avaient été «une catastrophe pour les travailleurs américains et les familles américaines», attaquant les politiques de son successeur en matière d’immigration et de politique énergétique.

Covid-19: Le vaccin à une seule dose de Johnson & Johnson autorisé aux USA