Revue de presse quotidienne de ce vendredi 26 février 2021

26 Fév 2021 à 09:24 Presse
Revue de presse quotidienne de ce vendredi 26 février 2021

Ci-après les principaux titres développés par la presse nationale de ce vendredi 26 février 2021

L’Opinion

• Rencontre à Oujda sur le droit d’accès à l’information. « Les enjeux politiques et sociaux du droit d’accès des citoyens et des citoyennes à l’information dans la région de l’Oriental » est le thème d’une table-ronde organisée, à Oujda, par l’Association de coopération pour le développement et la culture (ACODEC). La rencontre a été marquée par la présentation des recommandations d’une étude axée sur l’accès des citoyens et des citoyennes à l’information dans les provinces de Larache, Oujda et Al Hoceima, suivie d’un débat sur les défis de l’accès à l’information au niveau communal. Les discussions ont porté notamment sur les dispositions de la Loi 31-13 relative au droit d’accès à l’information, les mécanismes de la gouvernance et la mise en application au niveau communal du droit d’accès à l’information.

• Une touche de verdure pour Taourirt. Des arbres plantés dans les différents axes et quartiers, des espaces verts créés ou réaménagés et des plantes et fleurs introduites pour embellir les places et jardins publiques, la ville de Taourirt s’offre actuellement une touche de verdure bien appréciée par les habitants. Les techniciens et travailleurs du service de jardinage et des espaces verts de la Commune de Taourirt sont mobilisés au quotidien pour mener à bien cette opération, qui vise à améliorer le cadre de vie des citoyens et développer le patrimoine urbain vert. Un travail bien accueilli par les Taourirtis qui apprécient les améliorations tangibles constatées notamment au niveau des places publiques, jardins et différents espaces de la ville, dont ceux créé dans le cadre du programme de réhabilitation urbaine, y compris le jardin Al Bassatine, le jardin Al Mandar Al Jamil, face au siège de la préfecture de la province, et le jardin Amgala créé récemment.

Le Matin

• Nasser Bourita met en avant les réformes audacieuses du Maroc sous l’impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI. Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a mis en avant lors d’une conférence virtuelle organisée mercredi par le centre de réflexion américain « Brookings», les réformes audacieuses initiées par le Maroc sous l’impulsion de SM le Roi Mohammed VI pour la consécration des droits de l’homme dans toutes leurs dimensions. «Le Maroc, sous le leadership de SM le Roi, est un pionnier en matière de consécration des droits de l’homme », a indiqué le ministre, rappelant que le Maroc considère le dialogue sur le volet des droits de l’Homme comme «un apport au partenariat maroco-américain qui est un partenariat de valeurs».

• La Commission européenne salue l’engagement du Maroc en faveur du nouvel agenda pour la Méditerranée. La Commission européenne a salué l’engagement du Maroc en faveur du nouvel agenda pour la Méditerranée. La position européenne a été exprimée par le Commissaire européen au voisinage Oliver Várhelyi qui réagissait dans un tweet aux déclarations du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, à l’agence Europe au sujet de la récente communication de l’UE sur sa nouvelle politique de voisinage sud. «Merci pour votre engagement», a affirmé le Commissaire Várhelyi, notant que le Maroc et l’UE travailleront ensemble à cet effet. «Nous travaillerons ensemble pour mettre en œuvre un nouvel agenda pour la Méditerranée afin de stimuler la reprise économique, relever les défis communs et renouveler et renforcer notre partenariat, dans l’intérêt mutuel et au profit de tous», a-t-il déclaré.

L’Economiste

• Candidature de Lakjaa à la FIFA : « L’objectif du Maroc est clair, aller plus haut”. Les caméras des télévisions mondiales seront braquées sur Rabat qui abrite le 12 mars prochain les élections pour la présidence de la Confédération africaine de football (CAF). Par la même occasion, les 54 présidents de fédérations de la CAF vont également choisir les membres qui vont représenter l’Afrique au sein du conseil de la FIFA. Le Maroc est, pour la première fois de son histoire, candidat pour intégrer cette instance du football mondial. C’est Fouzi Lekjaa, président de la Fédération royale de football (FRMF) qui porte le drapeau marocain. “Dans le football, plus nous allons vers le haut, plus nous ferons la décision », a assuré Lekjaa dans un entretien, notant que tout le monde est conscient, aujourd’hui, des capacités réelles du Maroc à aller de l’avant”.

• Marrakech : un Booking pour le lancement des petits projets. Les actions se multiplient du côté du CRI Marrakech/Safi. Après avoir signé avec la SFI (Groupe Banque mondiale) pour un accompagnement au niveau de la promotion des investissements, l’évaluation des impacts sur les secteurs affectés par la Covid et l’amélioration du climat des affaires, l’institution vient de lancer un autre outil pour faciliter l’investissement dans la région à travers la plateforme Tamwil. Celle-ci se veut un carrefour des solutions et des produits financiers pour les petits porteurs de projets. La plateforme opérera ainsi comme un moteur de recherche des moyens et sources de financement mises en place par les acteurs publics et privés et qui sont parfois méconnus par les porteurs de projets. Le CRI de Marrakech-Safi veut passer à une autre étape avec cette nouvelle plateforme qui encourage davantage les investissements.

Libération

• Le partenariat Maroc-CCG, un noyau solide pour un nouvel ordre arabe. Le Maroc offre aux pays du Golfe un accès à un immense marché de plus d’un milliard de consommateurs dans plus de 60 pays, grâce à sa situation géographique et sa présence à la fois forte et équilibrée sur les continents africain et européen, et aussi aux accords de libre-échange total qu’il a récemment signés avec plusieurs pays, souligne le site d’information « Sky News Arabia ». Dans un article sous le titre: « Les relations Maroc-pays du Golfe, un partenariat stratégique multidimensionnel », le site d’information avance que les investissements directs des pays du Golfe au Maroc devraient passer, selon certaines estimations, de 5 milliards de dollars actuellement à 120 milliards de dollars au cours des dix prochaines années.

• Aéroport Essaouira-Mogador : fort repli de 84,80% du trafic aérien en janvier 2021 . Le trafic des passagers au niveau de l’aéroport international Essaouira-Mogador a enregistré, en janvier dernier, un fort repli de 84,80% par rapport au même mois de l’année 2020. Selon les dernières statistiques publiées par l’Office National des Aéroports (ONDA), la plateforme aéroportuaire de la Cité des Alizés a accueilli durant le premier mois de l’année en cours un total de 2.086 passagers contre 13.728 voyageurs durant la même période de l’année écoulée. Cette régression s’explique par les répercussions de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus (Covid-19) et l’arrêt du trafic aérien pendant plusieurs mois.

Al Bayane

• Laftit : l’adhésion des citoyens à l’opération électorale, l’un des défis des prochaines échéances. La promotion d’une plus grande adhésion des citoyens à l’opération électorale demeure l’un des défis des élections à venir, a affirmé le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit. « Les défis à relever se résument dans la promotion de l’adhésion des citoyens au processus électoral. Tel est un objectif que nous nous fixons tous », a déclaré le ministre en réponse aux interventions des députés lors de la discussion des projets de lois électorales à la Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’Habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants. Les élections de l’année en cours, a-t-il dit, sont exceptionnelles au regard aussi bien du contexte actuel de crise sanitaire que de la manière dont sont menés les préparatifs.

• La DGAPR et tous les établissements pénitentiaires traitent avec les instances représentatives des avocats dans le cadre de la loi. La Délégation générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), tout comme l’ensemble des établissements pénitentiaires, traite avec les instances représentatives des avocats, à travers tout le Royaume, conformément à la loi et dans le cadre de la coopération et la confiance mutuelle, étant convaincue de la contribution importante de ces instances au système judiciaire et de leur rôle dans le soutien des justiciables et la défense de leurs droits, souligne la DGAPR. Dans une mise au point en réaction au « communiqué de solidarité » publié le 22 février par le Syndicat des avocats du Maroc (SAM), la DGAPR a expliqué que l’avocat objet de ce « communiqué de solidarité » avait porté de dangereuses accusations à l’encontre de l’administration de la prison locale de Nador 2 qui aurait, selon ses dires, réservé à un détenu « un traitement dégradant de sa dignité, enchaîné en milieu carcéral ».

Al Massae

• Microcrédit: La Fondation CDG accorde 2,5 MDH d’aides financières aux AGR. La Fondation CDG a accordé, au titre de la 6ème édition du Programme National d’Appui aux Activités Génératrices de Revenus (AGRs) via le microcrédit, des aides financières à 163 micro-projets, totalisant près de 2,5 millions de dirhams (MDH). Initié en 2014 par la Fondation CDG, en partenariat avec le Centre Mohammed VI de Soutien à la Microfinance Solidaire, la Fédération Nationale des Associations de Microcrédit (FNAM) et le Fonds Jaïda, le Programme National d’Appui aux AGRs via le Microcrédit a pour objectif de contribuer à la lutte contre l’exclusion sociale des jeunes par la promotion de l’auto-emploi et leur insertion et autonomie économique.

• Maroc-UE: 35 milliards d’euros d’échanges de biens en 2020. Les échanges de biens entre le Maroc et l’Union européenne ont totalisé 35 milliards d’euros en 2020, en baisse par rapport aux 3 dernières années à cause de la crise sanitaire de Covid-19, selon la Délégation de l’Union européenne à Rabat. Ce montant est composé de 15 milliards d’euros d’exportations marocaines vers l’UE et 20 milliards d’exportations UE vers le Royaume, selon un document de la Délégation, remis mercredi aux journalistes en marge d’un point de presse de l’ambassadrice de l’UE au Maroc, Claudia Wiedey. Le commerce Maroc-UE représente près de 60% des échanges extérieurs du Royaume, poursuit la même source, ajoutant que le Maroc est également le 1er partenaire de l’UE en Méditerranée du Sud.

Akhbar Al Yaoum

• La méga-centrale solaire de Noor Ouarzazate permet d’alimenter près de deux millions de Marocains en électricité. La méga-centrale solaire de Noor Ouarzazate permet d’alimenter près de deux millions de Marocains en électricité et d’éviter l’émission de près d’un million de tonnes par an de gaz à effet de serre, a affirmé mardi le ministre de l’énergie, des mines et de l’environnement, Aziz Rabbah. Intervenant lors de la 5-ème session de l’Assemblée des Nations Unies sur l’Environnement (ANUE), Rabbah a relevé que la méga-centrale solaire de Noor Ouarzazate (580 MW), une des plus grande au monde, permet aujourd’hui d’alimenter près de deux millions de Marocains en électricité et d’éviter l’émission de près d’un million de tonnes par an de gaz à effet de serre, ajoutant que « Noor Midelt, » un autre projet solaire encore plus ambitieux, vient d’être lancé, pour une impressionnante capacité de 1.600 MW.

• Country Brand Awards: Le Maroc en tête du classement Afrique pour la « catégorie générale ». Le Maroc s’est classé en tête du classement Afrique des Country Brand Awards pour la « catégorie générale » (Overall Category), selon les organisateurs de ce prix, qui couvre plusieurs axes dont l’attraction des investissements étrangers, la promotion touristique et la gestion de la pandémie du coronavirus. Le Maroc s’est démarqué en Afrique dans cette catégorie en remportant le prix d’or devant l’Afrique du Sud (prix d’argent) et l’Egypte (bronze), selon les résultats affichés sur la page officielle du Prix.

Bayane Al Yaoum

• Partenariat Maroc-UE : un bilan remarquable sous le signe de la solidarité et le renouveau. Le partenariat solidaire et le renouveau caractérisent le bilan 2020 des relations Maroc-Union Européenne (UE) et leurs perspectives en 2021, a souligné l’ambassadrice de l’UE au Maroc, Claudia Wiedey. S’exprimant lors d’un point presse sur le bilan 2020 et les perspectives 2021 du partenariat Maroc-UE, Mme Wiedey a noté que « 2020 a été une année remarquable où nous avons travaillé ensemble d’une façon exceptionnelle et efficace et nous sommes contents et fiers du résultat qu’on a réussi ».

• Le Maroc réitère son engagement en faveur de la réalisation des objectifs du Pacte mondial pour la migration. Le Maroc a réitéré, mercredi, son engagement à contribuer aux efforts régionaux et internationaux pour la mise en œuvre des nobles objectifs du Pacte mondial pour la migration et à partager son expérience dans ce domaine avec les pays arabes et ses partenaires internationaux. Le Maroc est disposé à participer de manière positive et effective à l’élaboration d’une stratégie pour la mise en œuvre du Pacte, partant de son expérience et de son appartenance à des espaces géopolitiques différents, a affirmé le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étrange, Nasser Bourita, dans son allocution à l’occasion de la première conférence régionale pour la révision de la mise en oeuvre du Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières dans le monde arabe.

Al Alam

• Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a appelé l’Union européenne (UE) à sortir de sa zone de confort et à soutenir la dynamique positive en cours au Sahara marocain. Répondant à une question de l’agence Europe sur la décision des États Unis de reconnaitre la souveraineté du Maroc sur son Sahara, le ministre a souligné qu’il s’agit d’ »une évolution naturelle de la position américaine qui, depuis 2007, considère l’initiative d’autonomie marocaine comme une base sérieuse et réaliste pour trouver une solution définitive à ce différend régional”, précisant que «lorsqu’on dit autonomie, je ne pense pas qu’il y ait autonomie en dehors d’une souveraineté».

• Les prochaines élections, un tournant dans la consolidation de l’édifice démocratique. Les prochaines élections constitueront un tournant dans le processus de consolidation de l’édifice démocratique au Maroc, ont affirmé mercredi les représentants de groupes et groupement parlementaires à la Chambre des représentants. Ces échéances constituent une occasion importante pour insuffler un nouveau souffle politique afin de poursuivre les grandes réformes structurantes, politiques, économiques et sociales, lancées ces dernières années au Maroc, ont estimé les parlementaires, lors d’une réunion de la Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales et de la politique de la ville, tenue en présence du ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, et consacrée à la discussion des projets de loi régissant le système électorale.

Al Ittihad Al Ichtiraki

• HCP : La situation financière des femmes s’est détériorée lors de la crise sanitaire. La situation financière des femmes s’est détériorée lors de la crise sanitaire en raison de leur situation vulnérable sur le marché de travail, relève le Haut-commissariat au plan (HCP) dans un rapport publié en partenariat avec l’ONU Femmes. « Globalement et au moment de la crise, les ménages dirigés par les femmes déclarent les salaires comme source principale de revenus. Ils représentent 18% du nombre total des ménages ayant à leur tête une femme contre 25,5% chez ceux dirigés par les hommes », selon le rapport d’analyse genre de l’impact de la pandémie COVID-19 sur la situation économique, sociale et psychologique des ménages.

• Chambre des représentants: la commission de l’Intérieur adopte un projet de loi relatif au processus électoral. La Commission de l’Intérieur, des collectivités territoriales, de l’habitat et de la politique de la ville à la Chambre des représentants a adopté, mercredi, le projet de loi 10.21 modifiant et complétant la loi 57.11 relative aux listes électorales générales, aux opérations de référendums et à l’utilisation des moyens audiovisuels publics lors des campagnes électorales et référendaires. Le texte fixe les délais relatifs respectivement aux nouvelles demandes d’inscription et les demandes de transfert d’inscription sur les listes électorales générales, aux réunions des Commissions administratives, au dépôt des tableaux rectificatifs, à la communication des décisions des Commissions aux personnes concernées ainsi qu’à la date d’arrêt des listes électorales générales.

Al Ahdath Al Maghribiya

• Hilale démystifie auprès du SG de l’ONU et du CS la campagne hystérique de l’Algérie et du « polisario » sur la situation au Sahara. Dans une lettre adressée au Secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres, et aux membres du Conseil de Sécurité, l’ambassadeur, Représentant permanent du Maroc à l’ONU, Omar Hilale, a mis à nu, avec photos et vidéos à l’appui, les mensonges et allégations fallacieuses colportées par l’Algérie et le «polisario», au sujet de la situation au Sahara marocain. « Depuis sa renonciation au cessez-le-feu et aux Accords militaires, le groupe séparatiste “polisario” mène, conjointement avec l’Algérie, une campagne hystérique visant à induire en erreur la communauté internationale au sujet d’un prétendu “conflit armé” et de supposées violations des droits de l’Homme au Sahara marocain”, a souligné M. Hilale, ajoutant que “ce groupe armé appelle ouvertement à des actes de violence contre les personnes et de sabotage des installations civiles au Sahara marocain”.

• Nouveau cahier des charges pour la construction d’une unité de traitement des déchets industriels à Casablanca. Les responsables du conseil de la ville de Casablanca se penchent sur l’élaboration d’un nouveau cahier des charges destiné aux sociétés qui se présenteront à un appel d’offre international pour la construction d’une unité industrielle chargée de l’incinération et du traitement des déchets dans la zone de Médiouna. Les services des conseils de la ville de Casablanca et de la région de Casablanca-Settat, et les ministères de l’Intérieur et de l’Environnement, travaillent à apporter des retouches à ce nouveau cahier des charges, qui sera adopté dans les prochaines semaines. Mais avant l’élaboration de ce nouveau document, qui définira les critères de sélection de la nouvelle société qui se chargera des déchets, les responsables s’apprêtent à ouvrir une nouvelle décharge d’une superficie de 11 ha à côté de la décharge de Médiouna.

Assahra Al Maghribia

• El Otmani enregistre avec fierté les efforts déployés par le Royaume dans la lutte contre la Covid-19. Le Chef de gouvernement, Saad Dine El Otmani, a enregistré avec fierté les efforts continus et distingués déployés par le Royaume, grâce à Dieu et sous la sage conduite de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans la lutte contre la pandémie de la Covid-19 et l’atténuation de ses effets. El Otmani a salué les efforts de tous les intervenants, en particulier le personnel soignant, les cadres sécuritaires et les autorités locales , qui ont grandement contribué au succès de la campagne nationale de vaccination contre le Coronavirus, a rapporté le porte-parole du gouvernement, Saïd Amzazi, à l’issue du conseil du gouvernement, tenu jeudi par visioconférence.

• Kafala: appel à « activer » les lois et « faciliter » les procédures pour l’intérêt supérieur des enfants abandonnés. Des responsables participant à une journée d’étude sur la promotion de la Kafala ont plaidé en faveur de l’activation des lois y afférentes et de la facilitation de ses procédures pour l’intérêt supérieur des enfants abandonnés. « Il faut activer le lois relatives à la Kafala et faciliter davantage ses procédures, car la place ordinaire des enfants abandonnés est au sein de la famille », a indiqué la ministre de la Solidarité, du développement social, de l’égalité et de la famille, Jamila El Moussali, en marge de cet évènement.

Rissalat Al Oumma

• Chichaoua: Enquête suite aux déclarations d’une personne qui dit avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid. Une enquête a été diligentée suite aux déclarations d’une personne qui dit, dans une vidéo, avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid 19 dans un centre de vaccination situé dans la province de Chichaoua, a-t-on indiqué auprès des autorités locales de la province. Un communiqué de la Préfecture de la province de Chichaoua précise que suite à une vidéo circulant sur les sites électroniques et les réseaux sociaux dans laquelle une personne déclare avoir reçu deux doses à la fois du vaccin anti-Covid 19, dans un centre de vaccination situé dans la province, une enquête a été ouverte pour élucider les circonstances entourant cette affaire et établir les conséquences juridiques qui en découlent.

• Algérie: « Le pouvoir doit prendre acte de l’échec de sa feuille de route ». La Ligue Algérienne de Défense des Droits de l’Homme (LADDH) a souligné que le pouvoir en Algérie « doit prendre acte de l’échec de sa feuille de route » consistant notamment à organiser des élections anticipées. Le « pouvoir doit prendre acte de l’échec de sa feuille de route et amorcer en urgence un nouveau processus démocratique authentique », a dit Saïd Salhi, vice-président de la LADDH dans des déclarations aux médias algériens. Il a affirmé que ce processus doit satisfaire « la revendication du hirak : le changement démocratique et apaisé du système ».

Revue de presse quotidienne de ce jeudi 25 février 2021