Espionnage: Une nouvelle affaire entache les relations entre Berlin et Moscou

25 Fév 2021 à 15:50 Monde
Espionnage: Une nouvelle affaire entache les relations entre Berlin et Moscou

Une nouvelle affaire d’espionnage pour le compte de la Russie a fait surface en Allemagne dans un contexte marqué par les tensions. Un homme de nationalité Allemande a été accusé par le parquet d’avoir fait parvenir des données sur la chambre des députés à la Russie.

Le suspect nommé Jens F. suspecté d’avoir fourni des informations à la Russie travaillait pour une entreprise effectuant des contrôles sur les ordinateurs portables appartenant aux membres de la chambre des députés allemands. Selon les accusations, il aurait fait parvenir des documents PDF à un employé de l’ambassade russe à Berlin. Cet employé de l’ambassade russe est soupçonné d’appartenir au renseignement militaire russe, le GRU.

Le parquet fédéral a indiqué que cet homme avait accès à des fichiers PDF contenant les plans des propriétés » de la chambre basse du parlement allemand de Karlsruhe qui, a expliqué qu’il a « décidé de sa propre initiative de transmettre les informations sur les propriétés du Bundestag allemand aux services de renseignements russes ».

Selon les accusations du département des renseignement du parquet fédéral, l’homme a transmis des documents entre fin juillet et début septembre 2017. Il ne s’agit pas d’une affaire isolée, elle intervient après l’affaire du piratage informatique qui a visé en 2015 le Bundestag, le Parlement allemand, et ayant ébranlé la confiance entre Berlin et Moscou.

A l’époque, des pirates russes se seraient introduits dans les ordinateurs du Parlement et ont infiltré les services de la chancelière allemande, ses conversations personnelles, l’Otan, et la chaine de télévision TV5 Monde et cela, entre 2012 et 2015.

Alors que la Russie dément toutes les accusations d’espionnage qui la visent, la chancelière allemande Angela Merkel a affirmé de son côté détenir des preuves de l’implication de Moscou.

Malgré des relations tendues entre la Russie et l’Allemagne, la chancelière allemande tente de ne pas envenimer la situation car le projet de gazoduc Nord Stream 2 qui doit relier les deux pays est très important pour Berlin qui a une réelle dépendance énergétique.

Cette semaine, une autre affaire d’espionnage datant de 2019 pour le compte de la Russie a refait surface, mais cette fois, c’est la Suède qui a été visée. L’espion en question est un homme de nationalité suédoise, et est accusé d’avoir vendu à la Russie des informations sur le constructeur d’automobiles Volvo et le fabricant de poids lourds Scania.

L’homme, un consultant en technologies, a été mis en accusation et renvoyé devant un tribunal. Ils est accusé d’avoir transmis ces informations à un diplomate russe qui travaille sur le sujet depuis de nombreuses années.

Coronavirus: Quelque 221.802.354 personnes vaccinées de par le monde