Coronavirus: La Commission européenne remet en place 6 pays de l’UE

23 Fév 2021 à 17:00 Monde
Coronavirus: La Commission européenne remet en place 6 pays de l’UE

Face aux décisions unilatérales de certains pays européens concernant des restrictions de circulation jugées disproportionnées, la Commission européenne a annoncé avoir envoyé un courrier à 6 Etats membres pour leur demander de s’expliquer. 

Dans une missive adressée à 6 pays membres de l’Union européenne, la Commission a les a sommés de s’expliquer et de « s’aligner » sur les recommandations approuvées par les 27.

Les pays en question sont l’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la Finlande, la Suède et la Hongrie. Ils ont 10 jours pour justifier leur décision de mettre en place des restrictions de circulation liées au Covid-19 encore plus dures que celles décidées par Commission européenne.

La Commission s’est saisie de l’affaire suite à plusieurs critiques d’autres pays membres de l’Union européenne qui ont dénoncé la fermeture des frontières de certains Etats.

« Nous pensons que l’objectif compréhensible de l’Allemagne -protéger la santé publique- pourrait être atteint grâce à des mesures moins restrictives », indique le courrier. De son côté, le ministre allemand, Michael Roth, a rejeté les « accusations de non-conformité au droit européen ».

Et de justifier que son pays a le « devoir d’agir contre les mutations du virus, avec pour priorité de protéger nos citoyens ».

« C’est dans l’intérêt des Etats eux-mêmes, à qui nous faisons confiance pour trouver des solutions sans que (nous) soyons obligés de recourir à des moyens juridiques », a noté un porte parole de la Commission.

Et d’aouter que ces lettres adressées aux 6 pays rappellent « la nécessité que les restrictions de mouvement soient non discriminatoires et proportionnées ».

Deux pays en particulier ont été pointés du doigt, l’Allemagne qui s’est montré très pointilleuses concernant les arrivées via la République tchèque et l’Autriche pour contenir les variants du virus, ainsi que la Belgique qui a prolongé la suspension de tous les voyages non essentiels, sans tenir compte des conditions épidémiologiques des pays, jusqu’au 1er avril.

Coronavirus: Le Mexique reçoit une cargaison du vaccin russe