La Parvovirose canine ou la pandémie qui menace les chiens au Maroc

23 Fév 2021 à 08:34 Société
La Parvovirose canine ou la pandémie qui menace les chiens au Maroc

Nouvelle menace pandémique au Maroc et cette fois-ci, elle concerne les chiens. Le meilleur ami de l’homme est touché par la parvovirose dans de nombreux cas ont été observés dans le Royaume ces dernières semaines.

Au niveau mondial, la parvovirose fait des ravages, et le Maroc ne semble pas faire exception, touché par des cas qui ont fait leur apparitions. Une maladie contagieuse et mortelle, qui s’ajoute à celle dont l’humain fait face depuis un an, celle du coronavirus.

La parvovirose est un virus à ADN simple brin avec trois souches distinctes. C’est une maladie très contagieuse qui peut très facilement se propager et durer des mois, voire des années dans l’environnement. Il faut des vaccinations incessantes et persistantes pour tous les animaux pour gérer ces maladies.

Les vétérinaires estiment que la hausse soudaine des cas de parvovirose est due au fait que la vaccination n’est pas effectuée en temps opportun au milieu de la pandémie de coronavirus.

La parvovirose est contracté lors des changements saisonniers. Les symptômes du parvovirose sont similaires à ceux du choléra chez l’homme. Mouvement lâche, perte de sang, déshydratation et dans les cas graves, insuffisance cardiaque sont quelques-uns des symptômes.

Bien que tout chien puisse potentiellement contracter la parvo, il est plus susceptible d’affecter les chiens dont le système immunitaire est moins robuste, y compris les chiots et les chiens non vaccinés.

Les chiots sont particulièrement vulnérables aux infections parvo pendant l’écart entre l’immunité du lait maternel et la vaccination complète à 16 semaines. Les chiens présentant des déficiences auto-immunes existantes sont également plus à risque.

Les spécialistes expliquent que si un chien présente des symptômes tels que ne pas manger, vomissements excessifs, diarrhée, une solution saline doit lui être administrée. Il a également été suggéré l’isolement à domicile pour les chiens une fois le vaccin administré.

Des symptômes bénins à l’image du coronavirus

Les chiens qui survivent aux trois premiers jours de la maladie s’en remettent généralement. Comme le coronavirus, les chiens présentant des symptômes bénins peuvent être isolés à la maison et mis sous perfusion dans un endroit isolé. La maladie n’est pas connue pour passer des chiens aux humains et est limitée aux chiens uniquement.

La meilleure façon d’assurer la sécurité des chiens est de s’assurer qu’ils sont à jour sur leurs vaccins. Les chiots doivent recevoir le vaccin parvo (DHLPP) à partir de l’âge de six à huit semaines, puis répéter toutes les trois semaines jusqu’à ce que le chiot ait 16 semaines. Après cela, des vaccins de rappel sont administrés chaque année.

Avant d’être complètement vaccinés, les chiots doivent être tenus à l’écart des zones susceptibles d’être contaminées par le parvo, comme les parcs pour chiens, les animaleries et les toiletteurs.

Une bonne hygiène et des mesures préventives contribueront grandement à garder votre compagnon canin en bonne santé et en sécurité.

Immigration clandestine: 59 Subsahariens secourus au large d'Al Hoceima