L’UE « prête » à imposer des sanctions contre l’armée birmane

22 Fév 2021 à 20:12 Monde
L’UE « prête » à imposer des sanctions contre l’armée birmane

Après le coup d’Etat militaire en Birmanie, les ministres européens des Affaires étrangères, réunis lundi à Bruxelles, ont affirmé l’UE est « prête » à adopter des sanctions contre les militaires responsables de ce coup de force.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion, les ministres ont indiqué que « si l’UE est prête à soutenir le dialogue avec toutes les principales parties prenantes pour régler la situation, elle est également prête à adopter des mesures restrictives visant les personnes directement responsables du coup d’État militaire et leurs intérêts économiques ».

De même, ajoute le texte, « l’UE continuera à réexaminer tous les outils dont elle dispose en fonction de l’évolution de la situation, y compris sa politique en matière de coopération au développement et ses préférences commerciales ».

Tout en appelant à une désescalade de la crise actuelle, par la fin immédiate de l’état d’urgence, le rétablissement du gouvernement civil légitime et l’ouverture du parlement nouvellement élu, ils ont exhorté les autorités militaires à libérer « immédiatement et sans condition » toutes les personnes qui ont été arrêtées et placées en détention dans le cadre du coup d’État.

« L’UE continuera d’apporter une aide humanitaire et s’efforcera d’éviter des mesures susceptibles d’affecter négativement la population de la Birmanie, en particulier les personnes qui se trouvent dans les conditions les plus vulnérables », ont encore souligné les ministres.

Tunisie: La PDG de "TunisAir" limogée