Mustapha El Khalfi : Les dérives des médias algériens, un reflet du désarroi d’un régime désavoué

22 Fév 2021 à 12:50 Politique
Mustapha El Khalfi : Les dérives des médias algériens, un reflet du désarroi d’un régime désavoué

Les dérives médiatiques algériennes, qui se multiplient dans le cadre d’une campagne hostile au Maroc, et savamment orchestrée par un régime vacillant, continuent de faire réagir différentes franges de la société marocaine.

Invité dimanche soir de l’émission web de Hespress, Niqach fi siyassa, l’ancien porte-parole du gouvernement, le PJDiste Mustapha El Khalfi a estimé que toutes ces torsions du régime algérien, ne sont qu’un reflet de son «état de profonde déception» face aux succès répétitifs du Maroc sur la scène internationale.

Elles dénotent également des tentatives désespérées « de faire diversion, et d’exporter une crise interne qui mine tout un pays et tout un peuple », a affirmé El Khalfi.

Ces dérives, a-t-il poursuivi, ont atteint leur paroxysme avec la tentative d’attenter à la personne du Roi Mohammed VI, dans une “agression abjecte”, mais révélatrice qu’un grand malaise, et d’un complexe profond dont souffrent les dirigeants algériens face aux victoires diplomatiques du Maroc, qu’ils tentent de masquer ou de dénaturer par le biais de leurs relais médiatiques aux ordres.

Pour El Khalfi, par ailleurs président de la Commission du Sahara marocain au sein du Parti de la Justice et du Développement (PJD), «cette atteinte, qui ne constitue pas un fait isolé, vise à avorter toute réconciliation ou entente au sujet du Sahara marocain».

Toutefois, relève-t-il, le peuple algérien « n’est aucunement concerné par ces basses manœuvres». Il en veut pour preuve la réaction de certaines parties en Algérie « qui ont désavoué l’agression visant le Maroc et son Roi », adressant ainsi un message très clair à leurs dirigeants.

Analysant, en outre, la réaction des Marocains face à cette nouvelle dérive, le membre du secrétariat général du PJD, que ces derniers ont bien montré les limites de la désinformation et du mensonge des médias algériens, en leur provant que contrairement à ce qu’ils ne cessent de prétendre, «la question du Sahara marocain est la cause d’un régime, d’un peuple et de tout un pays».

«Les Marocains ont adressé un message attestant que la question du Sahara fait l’objet de l’unanimité de tous les citoyens qui refusent toute atteinte à son encontre, mais aussi que le pari de la division est perdant sur tous les plans», a-t-il dit.

En fait, a encore souligné El Khalifi, «le message des Marocains, n’était pas adressé à la chaine qui a osé s’attaquer au Roi, mais à ceux qui la commandent, ceux qui raisonnent avec une mentalité militaire belliqueuse envers le Royaume et ceux qui cherchent à diviser le Maroc ».

Quand la Défense de l'Algérie s’entremêle les crampons