Un jour dans le monde

20 Fév 2021 à 00:45 Monde
Un jour dans le monde

La pandémie du coronavirus a fait au moins 2.459.176 morts dans le monde depuis l’apparition des tous premiers cas porteurs du virus en Chine en décembre 2019.

Le nombre total des cas ayant contracté le virus a atteint les 111.102.689 personnes dans le monde dont 22.615.234 sont considérés comme cas actifs tandis que 86.028.279 sont considérés comme rétablis de la maladie. Par ailleurs, un total de 194.444.659 personnes ont déjà été vaccinées dans le monde.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 493.119 décès pour 27.895.990 cas recensés, suivis par le Brésil (243.457 décès), le Mexique (178.108), l’Inde (156.111) et le Royaume-Uni (119.387).

En marge d’un sommet du G7, le président français Emmanuel Macron a proposé que l’Europe et les Etats-Unis livrent « le plus vite possible » 13 millions de doses de vaccins au continent africain pour vacciner 6,5 millions de soignants, au lendemain de son indignation du retard dans la vaccination pour les pays d’Afrique qui n’ont pas pu avoir accès aux vaccins comme les pays riches.

« Si nous, Européens, Américains, savons livrer le plus vite possible ces 13 millions de doses, ça vaut notre crédibilité » et « alors l’Ouest sera considéré en Afrique », mais « si nous annonçons des milliards aujourd’hui pour donner des doses dans 6 mois, dans un an, nos amis africains iront acheter des doses aux Chinois, aux Russes », a-t-il affirmé ajoutant que « la force de l’Ouest ne sera pas une réalité ».

Les dirigeants du G7 se sont mis d’accord pour doubler leur soutien à la vaccination dans le monde, à 7,5 milliards de dollars, cette aide ira notamment au programme Covax mis en place par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

De son côté, le ministre allemand des Finances, Olaf Scholz, a annoncé que  l’Allemagne allait apporter 1,5 milliard d’euros supplémentaires à la lutte mondiale contre la pandémie.

Et face à cet élan de générosité des dirigeants du G7, l’entreprise de biotechnologie américaine Novavax s’est engagée à mettre à profit du programme Covax un total 1,1 milliard de doses de son candidat vaccin.

Une étude israélienne publiée vendredi a conclu que la première dose du vaccin de Pfizer/BioNtech contre le coronavirus avait une efficacité à 85% deux à quatre semaines après son injection, en affirmant qu’il fallait quand-même se faire administrer la deuxième dose.

Les deux producteurs du vaccin Pfizer/BioNTech contre le coronavirus ont annoncé qu’il était possible de le conserver à des températures plus élevées que les -80 et -60 degrés actuellement utilisées. Ils ont précisé que le vaccin pouvait être conservé pendant deux semaines à des températures plus élevées entre -25 et -15 degrés, ce qui correspond à la température de congélateurs médicaux courants, ce qui en faciliterait la distribution.

Algérie: Le journaliste Khaled Drareni enfin libéré