Intervalle entre les 2 doses de vaccin: Un expert répond aux sceptiques

22 Fév 2021 à 10:48 Société
Intervalle entre les 2 doses de vaccin: Un expert répond aux sceptiques

La campagne nationale de vaccination anti-covid au Maroc va bon train. Depuis son lancement le 28 février dernier, et jusqu’à ce dimanche 21 février, plus de 2,4 millions de personnes ont reçu leur première dose de vaccin anti-covid. 

Le Maroc, a ainsi opté pour le vaccin chinois Sinopharm, et le Suédo-britannique, Astrazeneca pour un total de doses estimé à plus de 65 millions répartis sur les deux laboratoires dans l’espoir de vacciner quelque 33 millions de Marocains.

L’administration des deux vaccins anti-covid se fait en deux doses. Entre les deux administrations, un intervalle de quelques semaines est nécessaires selon les différents producteurs. Pour le chinois Sinopharm, l’intervalle est de trois semaines, tandis que pour Astrazeneca, il est de quatre semaines.

Mais quelques voix se sont élevées récemment, qualifiant d' »inadéquat » et « inapproprié » l’intervalle d’un mois, notant que les spécialistes du domaine insistent sur le respect d’un délai de 8 à 12 semaines entre 2 injections afin d’avoir l’efficacité maximale.

Pour en savoir plus à ce sujet, Hespress Fr s’est entretenu avec Moulay Mustapha Ennaji, virologue et directeur du laboratoire de virologie à l’Université Hassan II de Casablanca, qui rappelle dans un premier temps que « normalement, il y a une autorité dans chaque pays qui livre les autorisations de mise sur le marché (AMM). Au Maroc, c’est le ministère de la santé qui est ce département qui délivre une AMM. Le ministère de la santé ainsi que le comité scientifique ont examiné les dossiers du vaccin Astrazeneca et Sinopharm et l’ont validé ».

Dans ce sens, le virologue poursuit que les scientifiques relevant du ministère de la santé se sont basés sur les essais cliniques parvenus des laboratoires chez qui le Maroc a pris commande, que ce soit Astrazeneca ou Sinopharm.

Ainsi,  rappelle-t-il, toutes les données pré-cliniques ont démontré que les essais réalisés obtiennent de meilleurs résultats et une efficacité dans les délais qu’ils ont préconisés entre les deux doses de vaccin, à savoir 3 semaines d’intervalles entre la première dose et la seconde pour le chinois Sinopharm et 4 semaines d’intervalle pour Astrazeneca.

Selon Pr Ennaji, 4 semaines ou 8 semaines d’intervalle entre les deux doses de vaccin, ce n’est pas ça qui fait la différence. Mais il précise toutefois, que le Maroc a pris sa décision sur la base des résultats fournis par les experts des laboratoires.

« On ne peut pas commencer à spéculer et contredire les données des experts de Sinopharm ou encore AstraZeneca, vu que les recherches et les essais ont été effectués à leur niveau. Et s’agissant des délais entre les deux vaccins, c’est les résultats des recherches et données que les experts des deux laboratoires ont obtenus. S’ils avaient obtenu des données leur disant que l’intervalle serait de 8 ou de 10 semaines ou plus, ils l’auraient annoncé. Et les autorités compétentes auraient adopté ce délai« , explique-t-il.

Pour ceux qui avancent que 3 ou 4 semaines d’intervalle ne sont pas suffisantes pour une efficacité maximale du vaccin anti-covid, le virologue les invite à fournir des données fiables et des preuves scientifiques concrètes.

Les jalons culturels, spirituels et mémoriels de la nouvelle école marocaine selon André Azoulay