Maroc-Sénégal : Consolider le partenariat dans la gestion des  infrastructures portuaires 

12 Fév 2021 à 18:13 Economie
Maroc-Sénégal : Consolider le partenariat dans la gestion des  infrastructures portuaires 

Dans le cadre du renforcement de la coopération technique entre le Maroc et le Sénégal, l’Association Marocaine des exportateurs (ASMEX) a reçu  jeudi 11 février, une délégation sénégalaise représentant le Port Autonome de Dakar (PAD) et la Direction générale de l’Entreprenariat Rapide.

Conduite par le directeur général du PAD, Aboubacar Sadikh Beye, la délégation sénégalaise a été reçue par le président de l’ASMEX, Hassan Sentissi El Idirssi, la présidente de la Commission « Afrique », Saloua Karkri Belkeziz, et le président de la Commission Logistique de l’ASMEX Abdelaziz Mantrach.

Dans un communiqué, l’ASMEX indique que cette visite s’inscrit dans le cadre de la consolidation du partenariat institutionnel existant déjà entre le Maroc et le Sénégal dans divers domaines économiques stratégiques, en particulier dans celui de la gestion des infrastructures et des plateformes portuaires et logistiques spécialisées.

Au cours de cette réunion les deux parties ont abordé plusieurs sujets précise l’association, notamment la mise en place d’un corridor logistique Maroc-Sénégal pour le renforcement des échanges entre les deux pays et à destination et / ou en provenance des autres pays de la CEDEAO ainsi que l’échanges d’expériences en matière de facilitation et simplification des procédures à travers notamment la dématérialisation des documents.

De même, les modèles marocains au niveau de Portnet et du Port Tanger-Med ont été mis en avant comme expériences réussies dans ce domaine, un rapprochement des opérateurs économiques des deux pays pour mettre en place des projets de partenariat et échanger leurs expériences ainsi que la mise en place des analyses de risque qu’il faut pour fluidifier les flux des échanges.

Les sujets abordés lors de cette réunion étaient également axés sur la réflexion à la mise en place d’un Echange de Données Informatiques (EDI) régionale à travers la reconnaissance mutuelle des documents du commerce extérieur précise la même source.

Les intervenants des deux pays ont ainsi invités les opérateurs économiques marocains (investisseurs) à bénéficier du cadre incitatif offert par le Sénégal pour contribuer au développement des plateformes industrielles que ce pays a mis en place.

Afin d’approfondir leur réflexion sur l’ensemble des points abordés, il a été suggéré de créer un Club Maroc – Sénégal composé des opérateurs économiques intéressés des deux pays afin d’asseoir une feuille de route pour un partenariat gagnant-gagnant conclut l’association dans son communiqué.

ADM: Deux stations-service inaugurées sur l’axe autoroutier Casablanca-Agadir