Charles Aznavour… Une étincelle s’est éteinte !

02 Oct 2018 à 08:00 Culture
Charles Aznavour… Une étincelle s’est éteinte !

Hier encore Charles Aznavour avait 94 ans, il est décédé un dimanche, le jour qu’il haïssait le plus et aujourd’hui les cœurs de tous ses admirateurs sont en deuil. Ils pleurent celui qui chanta emmenez-moi. Hespress FR revient sur la vie de cette icône.

Ce n’est pas que la bohème qui ne veut plus rien dire du tout après le départ de Charles Aznavour, mais toute la chanson française. C’est l’un de ses piliers qui s’est éteint ce lundi 1er octobre très tôt dans la matinée à l’âge de 94 ans laissant derrière lui un grand répertoire musical mais aussi un grand vide. Son public a vécu avec lui la tristesse de Montmartre, ses moments de Bohème et l’a vu caresser le temps en se remémorant ses vingt ans.

Deux jours avant sa mort, Aznavour disait qu’« en dehors de la scène je mourrais. Moi je ne peux pas ne pas vivre et je vis en scène », lors de son passage dans une émission télévisée. Le chanteur a pu garder le sourire et la joie de vivre jusqu’à ses derniers jours. Tout ce qui le tracassait était l’abîme que pourrait creuser son éloignement de la scène, son univers, et sa fracture du bras gauche.

Ses débuts n’étaient pas des plus faciles. Édith Piaf qui voyait la vie en rose ne voyait pas en Aznavour un bon chanteur: Elle ne cessait de lui répéter « tes chansons mon p’tit gars ça va, mais surtout ne les chante pas… comme chanteur tu n’y arriveras jamais ! ». Ce n’est pas que la môme qui fait une critique à un ami, Aznavour faisait face à un grand désintéressement des maisons de disques et est resté cloué dans de petites salles pendant de longues périodes.

« Je m’voyais déjà », l’hymne de sa carrière et sa chanson de cœur

C’était la chanson qui a ouvert grand la porte devant le chanteur pour donner naissance à ses chefs d’œuvres et pour baigner dans son monde de fantaisie et de gloire. Tout avait commencé quand l’artiste avait 36 ans par un soir froid de décembre 1960. Yves Montand a refusé de la chanter et Aznavour y a trouvé sa dulcinée.

La même année il a chanté « Tu t’laisses aller » et depuis, il ne s’est pas laissé aller. Il a mis au monde des chansons qui ne peuvent laisser indifférent. Charles Aznavour a fait fondre des cœurs en chantant « la Mamma », « Et pourtant », « la Bohème » et a fait émerger son côté farceur avec « For me Formidable » qu’il a interprété avec un anglais francisé.

Si de nos jours écouter Charles Aznavour peut être perçu comme un geste élégant, dans le temps, le grand chanteur a été censuré à plusieurs reprises par le « comité d’écoute » de la radio publique, les paroles de ses chansons étaient jugées provocantes et déplacées. Les temps changent ! Certes, mais les titres du grand Aznavour restent intemporels. Il a inspiré des artistes d’une autre génération et d’un autre style musical, notamment les rappeurs français et américains.

Et parce qu’un artiste ne meurt jamais, même après son départ, les titres du chanteur continueront d’être l’hymne des amoureux et le grand chanteur vivra à jamais dans le cœur de ses admirateurs.

Plusieurs personnalités ont tenu à lui rendre hommage ce soir, mais la présentatrice télé Cristina Cordula a tout résumé dans un tweet :

Il chantait avec fougue « Que c’est triste Venise », aujourd’hui c’est le monde entier qui est triste. RIP l’Artiste!

FIFM : l’Etoile d’or sera décernée à la star Robert De Niro