Twitter campe sur ses positions et ne laissera plus jamais revenir Donald Trump

10 Fév 2021 à 23:58 Monde
Twitter campe sur ses positions et ne laissera plus jamais revenir Donald Trump

Un possible retour de Donald Trump sur Twitter? C’est un grand non. Le directeur financier du réseau social, Ned Segal, a détruit tout espoir de l’ancien président des Etats-Unis de retrouver son célèbre compte dans lequel il avait l’habitude de s’exprimer, souvent de façon controversée.

C’est définitif, Donald Trump ne sera pas autorisé à revenir sur Twitter même s’il se présente à nouveau aux élections et gagne, selon le directeur financier de la société.

Interrogé lors d’une interview sur CNBC mercredi si les privilèges de tweet de Trump pourraient être rétablis s’il remportait à nouveau la présidence, le directeur financier Ned Segal a précisé que l’interdiction de Trump était permanente.

« La façon dont nos politiques fonctionnent, lorsque vous êtes retiré de la plate-forme, vous êtes retiré de la plate-forme », a-t-il déclaré.

« Que vous soyez un commentateur, un directeur financier ou un ancien ou actuel public, n’oubliez pas que nos politiques sont conçues pour garantir que les gens n’incitent pas à la violence, et si quelqu’un fait cela, nous devons les retirer du service et nos politiques ne permettent pas aux gens de revenir », a-t-il ajouté.

La déclaration intervient au milieu du procès de destitution de Trump au Congrès. S’il est acquitté, Trump ne serait pas empêché de briguer la présidence ou un autre bureau fédéral.

Pendant des années, Trump a utilisé son compte Twitter pour toucher ses près de 90 millions d’abonnés sur la plateforme afin de contourner les médias traditionnels.

De nombreux critiques soutiennent depuis longtemps que Twitter devrait adopter une position plus ferme contre Trump en raison de son utilisation dangereuse de la plate-forme pour répandre des mensonges et une rhétorique violente.

La décision de Twitter de fermer le compte de Donald Trump est intervenue à la suite de l’encouragement du locataire de la Maison Blanche, à un rassemblement à Washington, DC, qui a entraîné l’assaut d’une foule sur le bâtiment du Capitole, qui a causé au moins cinq morts.

Coronavirus : L’OMS recommande l’utilisation du vaccin AstraZeneca y compris pour les plus de 65 ans